Le Clan de La Main Noire (Renaissance)

Repaire des membres du Clan de la Main Noire liés aux Royaumes Renaissants.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 8 - Clermont >>>> A la recherche d'Enimia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 615
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: 8 - Clermont >>>> A la recherche d'Enimia   Ven 2 Sep - 0:52

Soupe populaire


SEAMUS

Ils arrivèrent près d’un attroupement hétéroclite.
Les deux hommes avaient parcouru les rues de la capitale calmement malgré l’empressement qu’ils avaient tous deux, chacun à sa manière, à retrouver l’Enigme. Elle avait été choisie par le Maître pour cette mission particulièrement délicate certainement à cause de sa douceur et sa discrétion. Cette dernière qualité ne facilitait pas la tâche des deux hommes vu qu’il leur avait été impossible de se fixer un rendez –vous. Trop de périls les attendait sur la route depuis Carcassonne pour qu’une date précise d’arrivée soit arretée.
En chemin, Seamus expliqua à Aziel la raison de leur venue à Clermont. Leur étrange conversation, monosyllabique la plupart du temps, ne dura que peu de temps. Les informations à transmettre étant toutes aussi succinctes que le discours de Taciturne. Cependant l’objet de leur quête ainsi que le rôle qu’Enima y jouait depuis quelques temps les orienta dans leur recherche.

Ils s’approchèrent de la soupe populaire et se mêlant aux vagabonds et indigents, ils écoutèrent sans en avoir l’air les différentes conversation. Las les propos tenus en ces lieux ne leur donnèrent guère plus d’indications. Il était hors de question par contre d’interroger les gens sur place. Seamus, d'un bref coup de menton, proposa à Aziel de continuer leur quête en d’autres endroits

_____________________________________________________________________________________

SADE

Sade continuant son tour de la ville découvrit la soupe populaire.
Et bien, vu ma bien maigre bourse, je profiterai de leur services, ne jamais cracher sur une main tendue... surtout si c'est du pain ou du vin.
Entrant dans la salle.

Mes Dames, enchanté, je me présente Sade. je viens d'arriver en vos murs, et mon odorat m'a mené chez vous.
J'ai ouïe dire que vous vendiez du pain aux pauvres hères comme moi, pourriez-vous m'expliquer votre démarche et son fonctionnement ?


_____________________________________________________________________________________

EVA

Bonjour sade alors le pour avoir ta miche de pain faut se donner rendez-vous en taverne. Je t'envoie un pigeons pour fixé un jour et une heure!


_____________________________________________________________________________________

SADE

Et bien soit Ma Dame, j'attendrais votre mot et ce sera un plaisir non feint que de converser avec vous en taverne.
Je vais de ce pas arpenter les rues afin de les trouver toutes, sur ce je vous laisse acceuillir les voyageurs éreintés.

Sade sortit alors et se mélangea à la foule des rues.

_____________________________________________________________________________________

AZIEL

Après cette conversation sans vraiment de mots, ils avaient finalement choisit un lieu ou chercher… Retrouver l’Enigme… une mission qui pouvait se révéler plus complexe qu’il ne l’avait d’abord cru, pas qu’il doute de savoir la reconnaître, mais simplement qu’il espère tomber dessus assez vite au milieu de tout ses individus…

Le taciturne avait rapidement parcouru l’assemblé du regard, et lui-même cherchait son Enigme du regard, se cachait elle ici ?
Ils passèrent rapidement au milieu des vagabonds et autres individus du même acabit, ne se souciant guère de les détailler…

… As faim ?

Un sourire vague lancer à Seamus, las et fatigué sans doute, mais amusé tout de même par le quête étrange en des lieux qui rassemblaient tout autant de convives étranges.

_____________________________________________________________________________________

SEAMUS

La petite foule de nécessiteux se pressait autour de la grande marmite fumante. Trop occupés à se chamailler et à se bousculer, ils ne remarquèrent pas les deux hommes qui tentaient d’écouter des bribes de conversation. Mais ces gens là étaient plus préoccupés de faim que de foi. Ventre affamé n’a d’autre dieu que lui-même.
Un homme un peu empesé sortit de la masse informe des indigents et s’en fut à toute enjambées vers le quartier des tavernes. Il avait failli bousculer un Taciturne aux aguets. En plus d’essayer de capter quelques informations sur la localisation éventuelle de leur cible, il scrutait tout un chacun tentant d’y voir l’Enigme. Il était plus que probable que celle-ci se soit grimée pour assurer en toute quiétude le rôle que le Maître lui avait attribué.

Aziel lui demanda d’un air quelque peu goguenard s’il désirait aussi prendre une écuelle de soupe. Seamus regarda avec dédain le brouet qui était servi et refusa avec une grimace presque comique. Ils avaient mieux à faire et la taverne où ils étaient passés en coup de vent leur assurerait bien meilleur pitance.

Tout deux poursuivirent leur quête dans la ville, passant différents quartiers, longeant d’imposants bâtiments richement décorés, pénétrant dans le petit quartier des artisans dont les échoppes fermaient une à une dans le soir tombant.

Bien malin qui pourrait dire lequel des deux la vit la première. Une frêle silhouette apparut au détour d’une ruelle. Il aurait été impossible de la reconnaître à qui ne la connaissait que peu.

Mais ça ne pouvait être qu’elle. La démarche, le maintien, l’aura indéfinissable qui en émanait. Sans trop savoir pourquoi il surent de suite que c’était elle, que l’Enigme était à portée.
Ils pressèrent le pas, firent presque la course, pour la rejoindre
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 615
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 8 - Clermont >>>> A la recherche d'Enimia   Ven 2 Sep - 0:52

Dans les rues de Clermont

DAME CREFIEUSE

La fin de la journée l'avait trouvée plutôt en forme pour une fois. Elle avait donc décider de se rendre un peu plus tôt à la Cathédrale. Toujours vêtue de ses voiles cachant le visage aux traits fins, elle avait donné congé à Bertomieu afin de se promener un peu dans la ville qui ne tarderait pas à connaître la clarté déclinante du soleil qui se couchait. Biêntôt il ferait nuit et elle se sentirait plus libre.

De longues robes dans les tons de vert profond, d'un brocard épais lui permettant de ne point sentir le froid, des voiles dans les mêmes tons, couleurs d'une pinède, dont le plus léger, sur le dessus, aux reflets mordorés... Des gants de cuir fin de la teinte de ses chausses, un marron foncé... La soirée se faisant promesse de fraîcheur, elle avait jeté sur ses épaules une cape dans les mêmes tons que ses gants...

Elle déambulait avec grâce, frêle silhouette, s'abreuvant de tout ce qu'elle pouvait voir... Parfois une brise soulevait les voiles recouvrant son visage et laissait apercevoir de fines lèvres roses s'ouvrant sur un sourire... Au plus profond d'elle-même, elle espérait...

Le coin de la rue arrive, elle s'y engouffre. Léger parfum de menthe poivrée et de clou de girofle flottant dans l'air, derrière elle... Une petite ruelle étroite, sombre, très décalée par rapport à la Dame qui avance à pas menus... Un instant, elle vacille, chancelle, prête à tomber... Mais se redresse et continue à avancer malgré le voile sombre qui lui tombe devant les yeux... Plusieurs jours qu'elle ne s'alimente plus que d'eau... Sans doute est-ce la raison de ce malaise sourd en elle... A moins que ce ne soit plus profond...

Son instinct la rend attentive... Que fera-t-elle l'heure venue ? Bah elle sourira, comme toujours...

_____________________________________________________________________________________

ENIMIA

Un pas puis un autre... Elle tend la main, soulève les voiles et enfin révèle son visage aux traits fatigués... Mentir... Elle se perdait en agissant ainsi... Elle avait pris une décision et allait s'y conforter, ensuite elle le rejoindrait...

La main encore gantée de cuir laisse tomber au sol les voiles... Un regard vers la lumière qui décline toujours, vers la rue encore animée... Elle se détourne, fixe les Ténèbres... L'envie de s'y fondre la reprend... N'y aura-t-il personne pour lui offrir enfin cet espoir ? Cet espoir qu'elle n'a révélé qu'à Lui au cours de ce rêve, ce rêve merveilleux torturant son âme... Des mots qu'elle aurait aimé Lui apprendre, qu'elle n'a pas pu Lui dire, pas pu Lui écrire, pas eu le temps de...

Ses lèvres alors se retroussent en un rictus étrange... et un ricanement s'échappe de sa bouche... Une intuition naît alors : Il sait... Le rire en rappelle un autre, celui d'un assassin, un homme aux yeux sombres...

L'Enigme se perd un instant... Lumière ou Ténèbres ?

_____________________________________________________________________________________

AZIEL

Ils marchaient, traînés, peinés, avancés malgré tout dans les rues froides à cette heure de Clermont… C’est alors, qu’à l’angle d’une rue, au détour d’un chemin, il la vit, ou plutôt, il la reconnu plus qu’il ne la vit…

Une silhouette poussant un petit rire, une démarche qu’il connaissait si bien, et pourtant un rire si étranger à elle. Faisant choir un voile, s’égarant dans ses pas, aucun doute c’était bien elle…

Le jeune homme en quelques pas rapides fut à son niveau, laissant en arrière Le Taciturne, il lui fit face, l’Enigme, son Enigme, ce rêve lointain qu’il avait caressé toutes ces nuits au plus sombre heures.

Hésitant, ouvrant à peine la bouche alors qu’aucun son n’en sors, trop longtemps il a rêvé cet instant, y croyant sans y croire, enfin… elle était là et incapable de prononcer un mot, il plonge son regard dans ses yeux vairons, se rapprochant d’elle un peu plus, désireux d’une étreinte à présent, amoureux comme antan… amoureux simplement.

…Eni…

Un murmure, ou un souffle, si doux qu’il en devient à peine audible, la caresse d’un nom qu’il s’offre à lui-même…


_____________________________________________________________________________________

SEAMUS

Deux choses vinrent confirmer la certitude du Taciturne. L’attitude univoque de son compagnon de quête lorsque la silhouette enveloppée de multiples voiles se profila à l’horizon. Seul l’amour pouvait faire se mouvoir un homme de la sorte et plus particulièrement encore ce nonchalant chronique. En passant par l’Enigme, qui avait à sa manière aidé à le déchaîner, l’esprit de Seamus s’évada trop loin de là. Plonger ses mains dans sa chevelure de feu et y faire jouer ses doigts, la serrer dans une étreinte muette, la chérir, l’attendrir… Ces bonheurs simples ne lui étaient pas pour autant refusés. Simplement post-posés.
La démarche et surtout la levée des voiles assurèrent Seamus de l’identité de la femme silhouette.
Mu par une certaine discrétion, il laissa les amants se retrouver et resta un moment en retrait. Il ne s’attendait pas à de longues effusions de leur part, prétendant connaître un peu Enimia et ayant pu observer l’attitude générale d’Aziel au cours des derniers jours.
Autant il n’avait eu aucun scrupules après les avoir interrompu au Manoir autant pour l’heure il tenait à ne rien interrompre.
Il ne serait pas non plus du genre à émettre des toussotements plus ou moins sonores. Le moment venu il saurait leur rappeler le but premier de leur rencontre.
Il s’assit, à quelque distance de là, sur une caisse abandonnée devant l’échoppe d’un maraîcher. Son regard, après s’être porté sur les deux enfin réunis, rejoignit son esprit.
Loin. Très loin.
Aucunement envieux,
Juste bien.
Elle en lui
Et pourtant loin d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
 
8 - Clermont >>>> A la recherche d'Enimia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche d'une joueuse
» [Recherche] Technic 8292: l'élévateur à nacelle
» [Recherches] Recherche Bionicle 8942 Jetrax T6.
» Recherche de joueurs pour Axis & Allies Miniatures
» [Recherche] Borne arcade type Arcades 25 / N'STYL 25

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan de La Main Noire (Renaissance) :: L'Enceinte (lecture publique + accès membres) :: La Bibliothèque :: Les exploits extérieurs avant l'incendie du manoir (2007-2008) :: Mission à Clermont (2008)-
Sauter vers: