Le Clan de La Main Noire (Renaissance)

Repaire des membres du Clan de la Main Noire liés aux Royaumes Renaissants.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2 >>>> Béziers Aller

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 601
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: 2 >>>> Béziers Aller    Mer 24 Aoû - 19:25

ALLER

"UNE CLAIRIERE AU FOND DES BOIS"
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 601
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 2 >>>> Béziers Aller    Mer 24 Aoû - 19:26

XANDRYA

Un bruit sourd et impressionnant s’approchait des portes de la ville en provenance de Narbonne…
Les cailloux sur les bords des chemins tressaillant sous les vibrations des sabots qui foulaient la terre soulevant un épais nuage de poussière qui marquait le passage de la troupe.

Le nuage de poussière arriva jusqu’à la ville dévoilant une chevauchée sauvage d’une quinzaine de cavaliers qui traversa la cité dans un vacarme assourdissant de fers martelant les pavés de la rue principale de Béziers, faisant trembler les sols alentours.

La harde parcouru le village sans stopper, ne passant pas inaperçue, attirant les regards des villageois intrigués et effrayés par ces furieux qui allaient grand train laissant à peine le temps aux badauds de se pousser de leur route.

Les cavaliers se dirigèrent aux portes Nord de la ville avec à leur tête, trois magnifiques chevaux montés par une rousse flamboyante, une brune au teint pâle et un homme dont la cape claquait au vent qui talonnaient sans vergogne leurs montures.

Une fois sortie de Béziers, la cavalière à la chevelure rougeoyante fit un signe de la tête à ses comparses, en leur indiquant la foret, avant de tirer sur le mors de son cheval pour le faire sortir du sentier battu et l’emmener vers le sous-bois, suivi de près par le reste de la meute.

Ralentissant l’allure une fois dans la foret, les guides et leurs destriers s’enfoncèrent plus avant dans le bois pour y trouver un endroit calme où établir un campement de fortune.

Après quelques minutes de recherche, la rousse aperçu une clairière située non loin d’un court d’eau, Xandrya se tourne alors vers l’homme et la femme qui l’accompagnent en stoppant sa jument alezane.

Là ça me semble bien… On pourra se reposer sans être dérangé et y’a de quoi abreuver les chevaux…
T’en penses quoi Black ???
Moi je trouves l’endroit idéal mais c’est toi qui décide finalement !!!

Xandrya regarde Blackhand et Aïcha qui détaillent le site, puis se tourne en observant une femme chapeautée…. Un sourire aux lèvres elle se penche vers ses deux compagnons en chuchotant.

Au moins, on est à l’abri des curieux, on sera au calme… Pas comme hier !!!
On pourra se reposer un peu plus que trois heures !!!

Xandrya se redresse et sourit à Aïcha, n’ayant rien raté de la scène de la veille.


BLACKHAND


Black était contrarié par ce qui c'était passé la veille et il comptait bien régler le problème maintenant avant que cela ne dérape...

Il avait encore chevauché à grand train toute la nuit pour rejoindre béziers. Les chevaux étaient encore bien fatigués, il espérait être plus tranquille aujourd'hui et pouvoir se reposer un peu plus que la veille sinon les chevaux ne tiendraient pas la route...

Xandria les dirigea vers une clairière calme et isolée assez loin de la ville pour ne pas être dérangé...

Mettant pied a terre, il s'adressa au groupe sur un ton strict mais parlant normalement pour éviter de se faire entendre, la foret était encore calme, et le soleil commencait a peine a se montrer, donc le moindre bruit s’entend très facilement...

Bon première chose Aicha, Kimera, Barabas, si vous ne pouvait pas rester ensemble sans vous prendre le choux vous restez loin les uns des autre, je ne veut pas que l'on s'étripe entre nous, donc on reste calme.
Aicha, Seamus on évite les entraînements ok c’est pas le moment.
Kimera, Aicha a déjà fait ses preuves toi tu a tous à prouver encore donc tiens toi à carreau, et pour la peine occupe toi des chevaux, avec qui tu voudras, mais en silence.
je veux un volontaire pour effacer nos traces et voire si personne ne nous a suivit.
et derniere chose, sauf ordre de ma part, Aicha, Dahlia, Anshaire sont vos supérieurs à tous donc si il vous dise quelque chose, vous le faite. Quand à vous n'en abuser pas non plus...
Pas de feu aujourd’hui, on soigne les chevaux et on se repose en silence pas de bruit. Je n'ai pas envie d'avoir a faire avec les habitants des villes que nous allons traverser...
Aicha je peux te voir en privée...

S'éloignant légèrement du groupe avec Aicha, tous en gardant un oeil sur eux, Black s'adressa a elle à voix basse:

Ecoute Aicha il va falloir que tu garde ton calme, je sais que tu préfèrerais être au manoir plutôt qu'ici en ce moment, mais il va falloir que tu fasse avec, j'ai bien vu dans ton regard que tu l'aurait bien étriper sur place hier, donc oublie la ne reste pas a coté d'elle si il le faut, et garde ton calme, nous avons des choses plus importantes a avoir en tête, comme je l'ai dit j'ai besoin de vous pour me seconder, donc tache de le faire au mieux...allez retourne avec les autres et tache de te reposer un peu, tu a mauvaise mine...

Puis black retourna vers son cheval pour le soulager de son équipement et l'emmener se repaître au bord de l'eau, il s'installa sur un tronc d'arbre mort pour être un peu en hauteur, et dit a l'assemblée..

Je prend le premier tour de garde, reposez-vous, Xandria tu prendras le deuxieme...

Puis toute la troupe s'activa un moment avant de retrouver un peu de calme. Black observait tout autour de lui, a l'affût du moindre bruit, ou son suspect, jouant avec un de ses couteaux de lancé.



XANDRYA

Après avoir mis pied à terre, Xandrya ecoute les recommandations de Black, c'est qu'il a pas l'air bien content de ce qui s'est passé hier, il prend Aïcha à part...

Tandis que ces deux là s'expliquent, Xandrya se dirige vers le cours d'eau après avoir delesté Nyx de sa selle et autres sacs, l'attachant avec les rennes à un arbre voisin.

Pendant que sa jument s'abreuve, elle en profite pour se passer de l'eau bien fraiche sur le visage et dans la nuque, humidifiant ses cheveux au passage.

Purée ca fait du bien....

Une fois rafraichie et la couche de poussière tapée de ses vétements, Xandrya récupère un de ses sacs au pied de sa alezane en guettant les autres qui dorment, mangent ou se papouillent.

Apercevant Black juché sur sa souche d'arbre, elle se dirige vers lui un sourire naissant, arrivée à sa hauteur elle dépose un baiser sur ses lèvres.

Ca va toi... T'as l'air fatigué... Tu devrais aller te rafraichir ça fait un bien fou...

Voyant que Black n'a pas l'intention de décoller de son tronc tant qu'il sera de garde elle se résigne et se blottit contre lui, la tête sur son épaule.

Bon bah je peux au moins te tenir compagnie, vu que je prend le prochain tour... si je m'endors.... tu me reveilles quand tu va te coucher...

A peine quelques minutes plus tard, la belle sombre dans les bras de Morphée sans demander son reste, la chevauchée de la veille et celle du jour n'ayant été entrecoupées que de quelques heures de repos.



MORTANGELINESS

Ils venaient d'arriver aux portes Nord de la ville. Le campement s'installa en retrait de la ville, dans une clairière où proliférait des myriades de fleurs printanières. Non loin, un petit ruisseau serpentait la clairière. On entendait le léger clapotis de l’eau du ruisseau
L’ensemble avait la douceur et la fraîcheur d’un tableau. Xandria les amena dans un endroit calme et paisible. Black, à peine descendu de sa monture, en quelques mots, il régla le conflit entre Aicha, Kimera, Barabas.Puis il revint sur un point ! Celui de nos superieurs...
Il donna les directives strictes pour le travail à exécuter dans notre groupe.
Puis en aparté il prit Aicha.Une fois leur conversation terminée, il s'adressa à nouveau au groupe:

Je prend le premier tour de garde, reposez-vous, Xandria tu prendras le deuxieme...

Mortangeliness mena boire sa monture au ruisseau, dont on voyait des plaques de sueurs qui parsemaient La robe brune de son étalon. Elle arriva près d'un arbre, attacha son cheval par la bride et s'adossa à lui posant sa main contre le bois rugueux... Une légère brise de vent vint lui caresser le visage.
Mortangeliness adorait la nature, quelque soit son état. Elle ferma les yeux, repensant à la veille, qui aurait pû mal se terminer...Puis les rouvrit, examinant autour d'elle...



AICHA

Aïcha était épuisée, trop peu de sommeil pour trop d’action en peu de jour. L’endroit que Xandria avait choisi était parfait, elle lui rendit son sourire.

Moi je ne demande que ça, le calme… quand on ne me cherche pas …Elle un rictus taquin en jetant un coup d’œil en direction de la furie qui semblait avoir comprit qu’il fallait se tenir a carreau.

Elle suivit Black à l’écart, elle se doutait bien de quoi il voulais lui parler, et oui elle préfèrerait être au manoir, elle était inquiète pour Chramm. La seule pensée qu’il souffrait seul et qu’elle n’était pas là pour lui, lui serrait l’estomac.

Je sais que je dois faire avec… le maître à été on ne peu plus clair…Black …si mes lames avait été là… elle était morte… je l’égorgeait. Aïcha se crispa. J’ai les nerf a fleur de peau, un peu explosive en se moment. Je ne la chercherai pas, mais qu’elle se tienne loin de moi si elle ne veut pas voir sa vie écourté…Voyant Black s’assombrir elle lui sourit lui posant la main sur son bras. Ne t’inquiet pas, tu sais que je te laisserai jamais tomber. On va mener les troupes a destination et les ramener au bercail, espérant sans trop de perte… Elle lui sourit et tourna les talons à la recherche d’un endroit ou dormir avant son tour de garde.

Plusieurs dormaient déjà, d’autres discutaient à voix basse. Elle chercha des yeux son partenaire de voyage et le vit un peu à l’écart du groupe. Seamus ne se mêlait pas beaucoup au groupe, c’était bien ainsi. Aïcha n’était pas du genre à aimer les mondanités non plus et elle appréciait son silence rempli de compréhensions. Elle allait le rejoindre quand elle remarqua Mortangeliness qui c’était installé seule au pied d’un arbres. Aïcha se dirigea vers elle et s’adossa à l’arbre nonchalamment.

Bonjour comme tu le sais déjà je suis Aïcha. On n’a pas eu l’occasion de se croiser au manoir. J’était …préoccupé par autre chose…mais tu le sais… tu permet ?

Sans attendre la réponse elle retira les lames de sa ceinture et s’installa à coté d’elle, gardant ses jouets à la main cette fois-ci. Elle jeta un regard noir vers Kimera et posa la tête contre le tronc, poussant un soupir las. Sans ouvrir les yeux elle s’adressa à sa voisine.

Pas trop fatigué ? Tu permet que je t’appel Mort ? Si on doit travailler ensemble j’ai pensé qu’il serrait bien qu’on fasse un peu connaissance…



TALIESIN

Taliesin était quelqu'un de généreux, et malgré qu'il fusse nouveaux n'avait pu s'empecher de les suivre. Jamais il n'avait vu de tel chevaux.
IL était a la fois fatigués mais encore plein d'endurance.

Mais comme on le sait la curiosité, n'amène que des problemes. Et malgré ca cache improviser, il se fit remarquer.

Oups


AICHA

Elle ouvrit les yeux et en tournant la tête vers sa compagne de fortune elle cru voir un mouvement au abord de la forêt. Elle se leva lentement et rangea ses armes a porté de main…Escuse moi... je revient tout de suite…

Aïcha se dirigea vers l’orée du bois pour y découvrir un jeune curieux… Elle s’approcha prudemment et lui sourit, un sourire qui se voulait aimable.

Bonjour jeune homme… tu sembles perdu ? Je peu t’aider ? Il ne faut pas venir traîner près d’ici …
Elle chercha vite quoi lui dire pour qu’il partent sans trop d’histoire. Après l’épisode de la veille à Narbonne, ce n’était pas le moment. Elle remarqua son regard admiratif sur les chevaux. Tu aimes les chevaux à ce que je voie, mais il serrait mieux que tu t’éloignes et que tu retournes au village. Ils ne sont pas commode et fatigué du voyage, vaut mieux pour toi qu’ils ne te remarque pas.

Aïcha lui sourit, espérant qu’il avait compris et qu’il retournerait chez lui



TALIESIN

Taliesin ecoutait parler cette dame qu'il ne connaissait pas.

Je ne vous connais point mais je sais que vous avez eu des problemes. Peu importe que cela soit vous qui les ayez crée ou que vous subissiez, vous avez l'air epuisé, ainsi que vos chevaux.


Taliesin ne se démonta point et alla vers les chevaux. ces derniers commencèrent à s'enerver mais il continuait à s'approcher.
Sa main toucha le cheval le plus proche de lui, et il se calma.

La tout doux

Il regarda la femme

laissez moi vous preparer à manger afin que vous repreniez, vous et vos chevaux.


XANDRYA

A peine éveillée, venant de prendre son tour de garde après que Black l'ai gentiment reveillé par un doux baiser, Xandrya refaisait le pansement de sa blessure au poitrail quand elle aperçut Aïcha qui se dirigeait dans le bosquet.

Terminant rapidement son bandage et rabaissant son corsage, elle scruta dans la direction de la maure et la vit avec un jeune garçon qui avait l'air de s'interesser aux chevaux et à ce qui se passait ici.

Xandrya siffla entre ses dents pour attirer l'attention de sa "chef" lorqu'elle vit le gamin se diriger vers une des bêtes après qu'Aïcha lui ait parlé, et lui fit un signe de la tête pour savoir si tout allait bien espérant qu'elle obtiendrait une réponse.

Cela l'étonnait grandement qu'elle laisse un gamin s'approcher des montures, peut-etre un problème...
Xandrya ne bougea pas, mais restait sur le qui vive, prête à bondir au moindre signe d'Aïcha, une dague déjà sortie de son étui au cas où.


Dernière édition par La Main Noire le Jeu 25 Aoû - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 601
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 2 >>>> Béziers Aller    Mer 24 Aoû - 19:27

MORTANGELINESS

La journée était bien entamée déjà, le soleil commençait à décliner doucement . Un profond silence régnait,
sur cette plaine comprise entre la lisière du bois et la rivière.
On n'entendait que le bruit du vent. La nuit prévoyait d’être longue.
Certains chuchotaient, d'autres étaient solitaires comme elle.

Mortangeliness fût sortie de ses pensées, lorsqu'elle entendit Aïcha se présenter.
Elle leva les yeux et lui fît un sourire. Son visage était pâle et soucieux.
il était facile de lire sur son visage ce qui se passait dans son coeur.

Je suis ravie de faire ta connaissance Aïcha! Beaucoup m'appelle Mort, Donc ça ne me dérange pas.

Tout en lui parlant elle vit changer L’expression de son visage. Aïcha détourna son regard vers
l’orée du bois . Elle se leva, s'excusa et partit à la rencontre du visiteur...
Mortangeliness voyant un étranger s'approcher du camp, s'assura que son petit poignard effilé
qu’elle portait à la ceinture, était toujours là.
Xandrya, ainsi qu'elle même ne lachèrent pas du regard Aïcha et l'intrus venu les deranger


AICHA

Aïcha garda son calme malgré le fait qu'elle commençait à s'énerver. Ce jeune homme semblait inconscient du danger, et la consigne avait été clair pas de grabuge avant … Elle suivit le jeune hommes, passant devant Xandria elle l’entendit sifflé, jettent un regard rapide dans sa direction elle lui fit signe d’attendre, tout allait bien … pour l’instant.

C’est très gentil à toi …. Nous avons ce qu’il faut pour manger et comme tu voie.
Elle jeta un regard circulaire sur les troupes plusieurs dormaient profondément, ceux qui ne dormait pas c’étaient relevés, jetant un regard mauvais sur le nouveau venu.
Elle passa le bras autour de ses épaules et s’approcha tout près de lui murmurant presque.

Ils ont tous besoin de tranquillité, et n'aiment pas être dérangés. Tu dois VRAIMENT partir d’ici avant…qu’il soit trop tard…
Aïcha le regarda dans les yeux tentant de lui faire comprendre qu’il devait impérativement partir sans alerter tout le monde. Nous repartons ce soir , ce n’est qu’une petite halte…


TALIESIN


Taliesin parlait fort, on n'avait l'impression qu'il était hors de lui.

Vous ne pourrez jamais partir ce soir, vos chevaux ne sont meme plus capable de tenir debout.

Il repris doucement et calmement

Celui ci est le tien si je ne m'abuse;
dit-il a Aïcha; si tu le fais repartir ce soir meme il mourra de fatigue a peine une ou deux heures de route. Ce sont des superbes betes, mais elles ont besoin de se reposer.

Je te l'ai dit je ne vous veux aucun mal, je suis sans armes. Je ne veux rien connaitre de vos soucis, ni de votre passé. Je ne veux que vous preparer un vrai repas pour vous et vos chevaux.

Il ne tient qu'a toi, comme je te l'ai dit je n'ai pas d'arme.

sur ces derniers mots, il s'assied par terre devant la femme, sortit quelque graines de son sac et les donna a manger au cheval qui était a ses cotés.

Vous pouvez avoir tuer, assassiner je m'en moque je ne desire pas connaitre les raisons de votre passage. Mais je trouverai inhumain de faire courir des chevaux qui tiennent a peine debout. Maintenant vous voulez que je m'en aille, vous n'avez qu'a me tuer car je ne bougerai pas.

Un long silence s'installa. Il sentait les regards tournés vers lui.


AICHA

Aïcha avait explosé contre l’autre qui l’avait cherché à Narbonne. Et voilà, qu’un jeune simplet courait après sa mort. Il ne pourrait pas dire qu’on ne l’avait pas averti. Saisissant une dague elle la plaqua sous la gorge de l’entêté et l’agrippant par un bras, l’obligea a se relever.

Xandria apporte moi une corde. Il semble qu’il ne comprenne pas. Ils veut voir les chevaux… il aura une plus belle vue pendu à la branche d’un arbre !

Elle le retint fermement contre elle, appuyant la lame tranchante sur sa gorge.

Je t’avais averti que tu devais partir, t'inquiet pour les chevaux ils assurent. Tu as de la chance ! Je ne vais pas te tuer... je peux pas.. J’espère juste que tu ne seras pas oublié, pendu à ton arbre.

Aïcha éclata d’un rire sadique, alors que Xandria arrivait avec la corde…


XANDRYA

A l'affut du moindre signe, Xandrya avait commencé à se redresser en entendant le gamin vociférer comme un pourceau qu'on égorge.

Mais y va la fermer ce p'tit con sinon je vais lui donner une bonne raison de gueuler à celui là, mais pas longtemps...
songea t-elle un sourire s'esquissant sur la fin.

Alors qu'elle était à peine debout, elle entendit Aïcha lui demander d'amener une corde alors qu'elle menacait déjà le jeune garçon de sa lame...

"IL" avait dit pas de grabuge avant...

Sachant l'état de nervosité dans lequel se trouvait Aïcha entre son départ non désiré du Manoir et l'altercation de la veille, elle accelera le pas... de peur qu'elle égorge le mome dans un reflexe.

En courant vers Aïcha et le mioche, Xandrya saisit à la volée une corde crochée sur la selle du cheval de Seamus, sans lui jeter un regard elle lui lance rapidement un
" je te l'empruntes !!!"

Enfin arrivée à hauteur d'Aïcha, elle la sent nerveuse et ayant l'envie de s'amuser un peu... Xandrya regarde le p'tiot et releve la tête vers sa "chef".

C'est quoi l'embrouille ??? Qu'est-ce qui fait là lui ??? Voir les chevaux... c'est quoi ce délire ???

Xandrya se penche vers le gamin et lui parle un sourire sarcastique aux lèvres.

Tu comprend pas quand la dame elle te dit de partir... T'es vraiment idiot ou tu le fais exprès ???

Sans attendre la réponse du garcon, Xandrya soupire et regarde Aïcha, en haussant un sourcil.

Bon... On en fait quoi ??? Black dors je le reveilles ou on se demerde toutes les deux ???


AICHA

On ne réveille pas Black, il a besoin de dormir et on n’a pas de temps à perdre. On les laisse dormir encore quelques heures et on lève le camp. Attache-le solidement, on va le suspendre à la branche du gros chêne… celui où est adossée Mort...

Aïcha prit une longue inspiration, tentant de calmer l’envie viscérale qui lui chatouillait la main. Elle appuyait la lame plus fortement sur la carotide du gamin qu’elle voyait palpiter dans son cou.
Cela aurait été tellement libérateur de lui trancher la gorge d’un cou sec. De voir gicler son sang.

Quand il sera perché à son arbre, tu pourras dormir. Je vais prendre le dernier tour de garde avec Mort. Nous partirons bientôt.



XANDRYA

T'as raison le pauvre mérite bien un peu de repos... tout comme toi !!! je vais m'en occuper t'inquietes...

Xandrya se tourne vers Mortangeliness qui est appuyé à l'arbre où elle compte suspendre le bézo.

Mortangeline... Tu prend la garde, je te laisse aller sur la souche, nous on gère le gosse... Merci !!!

Attachant l'extrémité de la corde à sa plus lourde dague, elle la jete dans un élan puissant par dessus une des plus hautes branches du chêne et recupere son arme retombée à terre, décrochant le cordage.

Chopant le gamin par le colbac, Xandrya le baillone lui fourant une boule de tissu dans la bouche avant de lui entourer la tete d'une bande de tissu...

Bon.... Bah y'a pu qu'à !!!

Aïcha et Xandrya attache le mome tel un saucisson, lui enveloppant totalement les bras, en prenant soin de glisser un noeud dans le dos pour le fixer à la corde suspendue à la branche.

Bon Aïcha t'es prête ???

Voyant Aïcha acquiesser en se rapprochant d'elle pour se saisir du cordage à ses côtés, les deux femmes se mettent à tirer, hissant peu à peu le gosse dans les airs.

Une fois le curieux à bonne hauteur, la rousse et la brune se regardent et dans un clin d'oeil complice enroulent le bout de corde autour du tronc de l'imposant chêne, en serrant fortement...
Xandrya laisse échapper un rire en se voyant serrer comme une dingue le noeud et se tourne vers Aïcha.

Remarque... Si c'est pas assez serré, c'est pas grave... Au pire il s'ecrasera la tronche par terre... Il avait qu'à partir !!!
articule t-elle difficilement ses paroles entrecoupées par des rires incontrolables.

Parties en fou rire, les deux femmes s'assoient au pied du chêne en regardant le mioche qui s'agite comme un beau diable perché au bout de sa corde.

Alors tu les vois là les chevaux.... AH AH AH AH AH !!!!

Xandrya se retourne vers sa chef, et lui tend une bouteille qu'elle a sorti de sa besace en souriant.

Tu devrais dormir, tu tiendras pas... Moi j'ai déjà dormi profite... Je surveilles l'oiseau là haut t'inquiètes... Allez files et dis à Seamus qu'il faut qu'il pense à décrocher le gamin avant de partir si il veut récupérer sa corde !!!

Faudra pas trop tarder à decoller je pense... Profite des quelques heures qu'il reste, va dormir...

Regardant Aïcha qui s'excute à contrecoeur, car consciente qu'elle ne tiendra pas le coup sinon, Xandrya s'enfile une bonne rasade d'alcool en mordant à pleines dents dans une belle pomme.


BLACKHAND

Black avait sentit de l'agitation peu de temps après avoir passé le tour de garde a Xandria, mais il avait préféré observer avant d'agir voir si ce qu'il avait dit plutôt allait être écouté et exécuté...

Aicha réagit vivement, mais Black voulut se lever quand elle sorti sa dague pour la poser sur la gorge du gamin, mais Xandria eu un bon reflexe, et réagit rapidement a son tour.

Les deux femmes discutèrent sur le sort du gamin, elles prirent la décision de l'attacher à un arbre.

Black eu un leger sourire quand il entendu, les deux nimphes se demander si elles devaient reveiller black... Il aurait preferé qu'elles le fassent, mais il les lassa se debrouiller...

Une fois le gamin suspendu, Xandria et Aicha se mirent a rire de leur victoire...Black apprecia de voir des liens commencer à se tisser entre les membres du groupe...

Il se leva et leur dit en tapant dans ses mains pour les feliciter:

Je ne suis pas sur que le Laid sache aussi bien ficeler un roti. C'est tres bien, je ne dormait pas je vous observais, et je vois que je peux vous faire confiance dans mon sommeil...
Seamus tu oublie ta corde on laisse le gamin accroché, comme ca on sera sur qu'il ne nous suivra pas, on le détachera une prochaine fois si il est toujours là!!!
Aicha va te reposer un peu, Xandria a raison, sinon tu ne tiendra pas le choc...

Puis black rejoins Xandria pour s'installer a coté d'elle, le jour n'était pas encore completement tombé, il nous restait quelques heures avant le depart pour se reposer un peu.

Il deposa un baiser dans le cou de la belle rousse et lui murmura a l'oreille:

si je m'endors reveille moi dans deux heures, nous partirons dans trois, mais avant de partir, je veux faire un tour des chevaux...

Puis il se blottit contre elle en regardant le gamin se debatant, au milieu des branches, et d'un morceau de ciel qui commencait a rougir sous l'effet du couchant...


AICHA

Les deux comparse, fière de la déco gesticulantes qu’elle venait de suspendre a un arbre, riaient de bon cœur. Aïcha pris la bouteille que lui tendait Xandria et but a grande gorgé. Elle s’essuya la bouche du revers de la main et la rendit à sa propriétaire. Elle sourit à Black quand il vint les rejoindre.

Tu doutais vraiment de ma capacité !!! pffff .
Elle éclata de rire et lui tapa un clin d’œil, elle n’attendait pas vraiment de réponse… Merci Xandria de ton coup de main, on c’est bien marée. Même si je l’aurais bien crevé… Vous avez raison, je suis exténué… Je vais aller essayer de dormir une heure ou deux avant le départ…Soyez sage… Elle s’éloigna rigolant toujours.

Seamus semblait dormir, ou il était perdu dans ses pensées. Quoi qu’il en soit, il était adossé à un talus, les yeux clos. Aïcha s’approcha sans faire de bruit et vint se poser au coté de lui. Elle le vit ouvrir un œil.

Je veux pas te déranger je vais juste dormir un peu….
Il ne répondit pas, mais ouvrit la couverture. Aïcha lui sourit et se glissa dessous. Il referma ses bras autour d’elle. La jeune maure hésita un moment et posa la tête sur sa poitrine. Épuisée comme elle était elle eu a peine le temps de lui dire qu’il allait perdre sa corde en ricanant, qu’elle sombra dans un sommeil agité….


XANDRYA

Xandrya avait gardé un oeil sur les alentours du campement en prenant garde de ne pas bouger pour octroyer à Black le sommeil réparateur qu'il avait bien mérité....

Sa tête avait glissé pour atterir sur les jambes de la rousse, elle le regardait presque attendrie se rememorant un combat pas si lointain avec lui....

La nuit commencait à poindre, il allait être l'heure de partir... Doucement, elle caressa les cheveux de Black pour le reveiller, et acheva de le sortir des bras de Morphé par un baiser déposé sur ses lèvres entrebaillées.

Sentant les bras de Black se refermer autour de son cou et sa langue s'entremeler à la sienne, elle supposa que son ami était réveillé et se recula en souriant.

Debout... C'est l'heure Blacky...


Dernière édition par La Main Noire le Jeu 25 Aoû - 1:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 601
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 2 >>>> Béziers Aller    Mer 24 Aoû - 19:27

BLACKHAND

Black s'était laisser aller dans les bras de sa rousse pour rejoindre le royaume de Morphée, le voyage jusqu'ici n'avait pas était de tous repos, mais,la il avait pu dormir un peu pour récupérer...

Xandria le réveilla délicatement, par un baiser, que black intensifia au contact des douce lèvres de la belle rousse...

Quand celle si le surnomma de blacky, il lui fit un sourire espiègle et lui murmura, après s'être assurer que personne du groupe n'avait relever le surnom.

Garde ce genre de chose pour toi quand nous somme en mission s'il te plait, j'aimerais garder le peu de crédibilité que j'ai auprès des membre du groupe, Darling...

Puis lui déposant un dernier baiser tendre, il se leva, et se dirigea vers le cour d'eau.

Il se trempa la tête toute entière dans l'eau bien fraîche, ce qui finit de le réveiller, c'est certes mon agréable que le réveil de Xandria, mais plus efficace...

Apres s'être rafraîchi les idée, il fit le tour des monture, pour être sur de leur état et ne pas les tuer au cour du voyage. Mais les montures étaient en parfait état, elle supporterait le voyage sans problème.

Quand black eu fini son inspection, le ciel avait revêtu son habit de nuit, le ciel était sombre, et quelques étoiles commençaient à décorer la toile bleu marine...Une lune pleine annoncer de mauvais présage, et black n'aimait pas vraiment ça...

Quelque membre du clan commençais a bouger, il fit le tour des autres pour finir de les réveiller, et signaler le départ, une fois la troupe prête au départ, il monta en selle et s'adressa au groupe avant de partir...

Nous allons chevaucher plus calmement cette nuit, la lune est pleine nous auront une bonne visibilité mais nous seront vu aussi plus facilement. Et le chevaux on besoin d'être ménager un peu...

Puis black parti en tête, sortant de la foret pour rejoindre les sentier, arrivait sur le chemin Black fit accélérer le rythme pour s'éloigner de la ville rapidement, laissant derrière eux une traînée de poussière, et un gamin suspendu a un arbre. Une fois hors de vu de la ville il ralenti le pas et sorti du chemin pour rejoindre les sentiers battus pour être plus discret, mais plus lent.



TALIESIN

Taliesin profita de ce moment dans son arbre pour se reposer calmement. Il était en train de penser dans sa tête que les chevaux n’allaient point tenir la route. Une fois les gens parti taliesin put descendre de son arbre.

Il retira le bâillon : pfffff, j'ai été troubadour, et il croyait m'avoir en m'attachant a un arbre. le numéro de la corde je l'ai fait pendant deux ans. Au revoir sublimes chevaux, je souhaite que vous puissiez tenir le voyage. En tout cas je récupère la corde sait on jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2 >>>> Béziers Aller    

Revenir en haut Aller en bas
 
2 >>>> Béziers Aller
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pensez vous aller voir TRON Legacy au cinema?
» Aller d'un aeroport a un autre
» Mon nabaz ne veut pas aller au dodo
» Un film qu'il faut aller voir!!!!
» Petit aller retour au Pas de la Case

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan de La Main Noire (Renaissance) :: L'Enceinte (lecture publique + accès membres) :: La Bibliothèque :: Les exploits extérieurs avant l'incendie du manoir (2007-2008) :: Mission au Puy (2007)-
Sauter vers: