Le Clan de La Main Noire (Renaissance)

Le Clan de La Main Noire (Renaissance)

Repaire des membres du Clan de la Main Noire liés aux Royaumes Renaissants.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1 - Cahors >>>> La Chair et Le Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 643
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: 1 - Cahors >>>> La Chair et Le Sang   Sam 3 Sep - 20:31

XANDRYA


Après avoir chevauchée pendant plusieurs jours ne se reposant que le strict minimum afin que les montures ne souffrent pas trop ainsi que les cavaliers accessoirement, Xandrya et ses comparses arrivent dans la ville de Cahors.
Ereintée tout comme ses compagnons de voyage, Xandrya décide de s'arréter le temps d'une soirée peut-être même d'une nuit le temps de se restaurer d'un vrai repas chaud et éventuellement profiter d'un lit qui soit digne de se nommer ainsi.
Apercevant diverses enseignes d'auberge, la flamboyante s'arrete sur un panneau de bois sculpté dont le nom attire son attention, le trouvant fort attrayant "La chair et le sang".

Hum... Interressant... On va s'arreter là !!!

Descendant de Nyx, Xandrya attacha se jument à la barre de bois situé devant l'édifice, s'étirant en grimaçant légèrement de ses cotes félées qui n'avaient pas appréciées les conditions du voyage à rallonge.
S'avançant vers l'entrée de la taverne, la grande rousse s'épousseta pour oter les stygmates du voyage avant de pousser la porte.
Une bouffée de chaleur l'envahit lorsqu'elle posa un pied à l'intérieur du batiment agencé de façon plutôt rudimentaire mais somme toute cosy.

Deux hommes étaient attablés à gouter un alcool sans doute local, pendant qu'une jeune femme roupillait dans un hamac.
Xandrya esquissa un sourire se disant qu'avec un peu de chance il trouverait peut etre ce qu'elle cherchait ici à la vision du filet suspendu dans un coin de la taverne.
Entrant plus avant, elle s'approcha du comptoir, posant se tournant vers les gaillards en posant ses coudes derrière elle sur le bois du bar comme à son habitude.
A priori pas de traces du tavernier à son poste, guettant les hommes, elle observa un des deux qui lui faisait étrangement penser à Samaël de part ses longs cheveux blancs et décida de voir avec eux.

Bonsoir messires, l'un de vous serait-il le tenancier de cette auberge par hasard ?

Guettant vers la porte, elle aperçut Raven et Vicious qui passaient à leur tour la porte, revenant aux hommes apparement enivrés assis à la table attendant une réponse à sa question.


_____________________________________________________________________________________

MAKIAVEL

La porte s'ouvrit , laissant apparaitre une cavalière aux cheveux roux , froissée sans doute par un long voyage . Elle dépassa les deux soiffards jusqu'à s'accouder au comptoir . Mak qui reprenait ses esprits , laissa son Norti à sa discution avec la boutanche , le temps d'exaucer la petite dame . Il n'eut pas le temps de bouger quelle demander déjà après le taulier . Il se redressa aidé de la table , puis s'engagea en direction du zinc ... s'adressant à la nouvelle venue ...

Bien a vous m'dame !
attrapant un godet peu sale , il l'essuya fissa et le lui posa sous le nez ...

Un petit calva ? La route a l'air d'avoir été éprouvante ..
Que puis -je faire pour vous ?


_____________________________________________________________________________________

NORTIMEER

norti éclusait son calva quand une grande rousse entra et s'accouda au comptoir....

et voila maki qui se dirige ,la démarche bancale vers le zing ou la rouquine s'impatiente...

norti,la gorge un peu seche,choppe la boutanche et la porte a ses levres sans passer par le verre.....perte de temps...et puis a ce stade......

maki il en faudra une autre ici...
dit il en levant la bouteille.....

mais y a pas urgence,madame a surement plus soif que nous....


_____________________________________________________________________________________

RAVEN

Le voyage est long et fatiguant. Ses pensées voyagent tout autant qu'elle mais dans des directions opposées. Elle tente de rester concentrée mais la fatigue de la distance parcourue sans relâche se fait ressentir. Le silence est lourd entre les trois compasses. Vicious n'as presque pas dit mot depuis leur départ, se calmant sans doute. Xandrya les mènes à bon chemin, tel est son objectif premier et très comprenable dans sa situation.

Ils entrent dans la ville sans trop se faire remarquer. Les voyageurs sont sûrement régulier ici. La sulfureuse rouquine trouve un endroit où s'alimenter et prendre un peu de repos bien mérité.

Raven descend de sa jument et l'atèle à la place prévue à cet effet. Elle prend tout son temps. Elle secoue ensuite ses longs cheveux blonds bouclés, le vent de la chevauchée les ayant entremêlés. Elle s'étire longuement, trop heureuse de mettre pied terre. Ses fesses lui font mal et ses jambes sont engourdies. Elle se retourne pour voir Xand déjà entrée dans la bâtisse. Elle n'avait pas perdu de temps, elle devait avoir grand soif !

L'oiseau ainsi surnommé par plusieurs reporta son attention sur leur nouvel '' ami ''. Elle l'avait détaillée pendant un moment durant le voyage. Cet homme, impulsif, fougueux, une rage de désespoirs se lisant sur le visage était très étrange. Elle s'avança un peu vers lui avant de retrouver leur cheftaine à l'intérieur.

Je n'ai pas eu la chance de me présenter. Et puisque nous seront habilités à nous côtoyer un moment je crois qu'il serait avantageux de faire une trêve. Je m'appelle Raven, enfin bienvenue avec nous si je puis oser dire ainsi.

Ses yeux gris tel l'acier s'ancrèrent dans les émeraudes froides devant elle. Un petit sourire mielleux sur les lèvres, sincère pour le moment. Elle ne savait de quoi il était capable. Mais au moins il leur serait utile un de plus qui savait se battre.

Après les présentations vite faite, ils partirent rejoindre Xandrya qui demandait au tavernier. Elle était si dangereuse, si tact au tact qu'elle faisait bien rire Raven. Apparence ou réalité ? Elle aurait rapidement sa réponse puisque tout les trois allaient devenir plus soudés que ne l'aurait peut-être espérée auparavant.

Déjà un homme au long cheveux blanc se levait et allait vers elle tandis que Raven la rejoignait. Elle examina rapidement les alentours. Quelques habitués semblaient prendre un moment de détente dans ce trou à rat. Pourquoi toutes les tavernes du Royaume devait ressembler à cela ? Enfin, mieux valait ici qu'encore une chevauchée, ses jambes ne lui permettrait plus d'avancer.


_____________________________________________________________________________________

GATOUNETTE

Gatounette était plongé dans les bras de morphé, tanguant doucement sur un espèce de rafio.....rêvait-elle?....ou etait-ce reel....

Des bruits de voix semblaient lui parvenir aux oreilles... une femme?....maki?.... norti....

Dans sa tête résonnait le son d'un grosse caisse, ses oreilles bourdonnaient comme un essain d'abeilles....Elle ouvrit un oeil....puis l'autre.....puis les plissa surprise par le rayon lumineux qui se posait sur elle par le hublot du bateau.....

Un bateau?...non mais elle devenait folle un bateau sur la terre ferme....
Elle bougea un peu et le tangage repris plus violement.....Un....un....hamac.... mais que faisait -elle la dedans....

Saperlipopette!!!!! Norti c'est quoi? mais je fais quoi là dedans moi!!!!!

la hamac se pencha plus violement sur le coté et elle senti comme un léger souffle la gagner ....elle volait....elle esquisa un sourire....et....pafffff atterit de tout son long sur le sol froid et dur de la taverne.....

AIE aiheuuuuuuuuuuu!

Elle se releva tant bien que mal se frottant son postérieur quand elle vit quatre tetes se tournaient vers elle et partirent dans un grand eclat de rire....

Elle opina du bonnet vers le petit groupe en signe de bonjour et les rejoignit en bougonnant et se frottant son arrière train...


_____________________________________________________________________________________

NORTIMEER

norti regardais gatou se réveiller et eclata de rire quand elle se gauffra copieusement et essayant de descendre du hamac.....
ma pauvre puce .....ca va???

puis dans un etat presque comateux,se tourna vers le zing ou la grande rousse avait étée rejointe par d'autre personnes...
n'écoutant que son courage.......il se mit sur ses pates arriéres et s'aprocha lentement la démarche mal assurée vers le zing pour rejoindre la troupe et sa puce.....
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 643
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 1 - Cahors >>>> La Chair et Le Sang   Sam 3 Sep - 20:32

VICIOUS


Le voyage avait été long depuis Carcassonne, sa bouche ne prononça mot pendant la durée du trajet.
Poussiéreuse et éprouvante tel était la route, un soleil difficile les journées et aucun brigand pour passer le temps, les chemins étaient trop sur en ce moment, tous occupés à faire la guerre dans d’autre région.
Sa colère avait mit du temps à disparaître, une envie de revanche hantait encore son esprit incapable d’accepter d’être sous les ordres de madame la rousse qui parle trop.
L’autre femme semblait bien plus calme, inoffensive même pensait il, espérant qu’elle était comme l’eau qui dort et qu’elle cachait sa violence en elle, bien curieux de la voir dans un état de rage celle là.
La rouquine venait de décider une halte dans cette ville, Cahors, bourgade récemment peuplée depuis peu, par nombre de gens venu y faire fortune et y trouver la paix.
Un repaire de brigand et pour toute personne désirant se faire oublier un moment, loin du tumulte des autres bourgades…
Les deux femmes arrivèrent devant lui, la grande gueule ouvrant le passage se jetant sur la porte de la taverne comme si l’alcool l’appelait.
La blonde était la plus lente à se mouvoir.
D’après les gestes qu’elle faisait, elle semblait fourbue et avoir des courbatures sur tout le corps sans nul doute.
Ressentant la fatigue, son corps absorbait mieux les mouvement de la monture, les hommes toujours plus fort dans tous les domaines ne ressentaient que légèrement les douleurs musculaires, bien que la fatigue était présente.
Ils avaient encore un long chemin à faire avant d’atteindre leur destination, encore inconnu d’ailleurs, la flamboyante se gardant de communiquer toute information sur leur destination.
Une femme prudente et elle avait raison…
Soudain cette blondinette sans défense se présenta à lui, se disant se nommer Raven.
Il descendit de cheval, se rapprochant d’elle, sa taille la dépassait largement en carrure et en taille, la frêle femme ne faisait pas le poids au premier regard…
Ses yeux se posèrent doucement sur elle, regardant la féminité exacerbante qui dégoulinait de tous son être…
Que pouvait elle bien faire avec eux ? S’était il demandé à plusieurs reprises, elle devait forcement avoir un talent caché ou autre, pour avoir survécu aussi longtemps dans ce monde impitoyable.
Après quelques instants, une voix morte lui répondit.

Vicious… Gardes tes douces paroles pour un autre poupée, je suis pas candidat…

Elle lui souhaitait la bienvenue et parlait de trêve…
Une naïve avec une arme, voila une chose bien improbable dans un tel univers.
Cette douceur l’exaspérait au possible, cette mièvrerie dans la voix cette…gentillesse…
Il aurait put vomir sur elle l’entendant parler de la sorte, en voila une qui allait bientôt regretter de l’avoir rencontré.
Il suivit la femme et entra dans la taverne pour rejoindre la forte tête qui devait déjà être en train de s’imbiber d’alcool buvant à même le tonneau.
Un courant d’air faisant passer l’atmosphère de la taverne sur son visage, une odeur de bière rance et d’ammoniaque lui agressa la gorge.
On pouvait juger une taverne à son odeur et plus celle là était forte et mêlé d’odeur différente, plus les paysans fréquentaient le lieu, laissant leur marque et leur odeur partout dans la pièce.
Un rapide coup d’œil circulaire pour faire un état des lieux.
Quelque habitué rien de plus, aucun danger apparent en ces lieux, la rouquine déjà attablée sur le comptoir, cherchant à copiner avec sans nul doute le tavernier local.
Un grand bruit sourd se fit entendre en direction du fond de la pièce, la comique du village sûrement pensant que ses actions devaient faire rire les touristes de passage.
Son visage resta impassible devant les pitreries de cette curieuse femme et le cri de douleur qu’elle poussa ne le dérangea aucunement.
Quelle perte de temps…
Les voilas maintenant qui s’approchaient du comptoir vers leur direction.
Son regard se tourna vers le tavernier

Tavernier, ramènes les verres et laisses la bouteille sur le comptoir, on va en avoir besoin…

Vicious s’installa contre le comptoir, son regard posé sur les gestes du taulier, ignorant la faune de cette taverne malodorante, attendant son verre avec une certaine impatience.
Il allait devoir encore chevaucher avec elles plusieurs jours avant d’arriver, mieux valait oublier pour le moment.
Leur compagnie était au moins plus calme que la peste et son pouilleux de frère qui l’accompagnaient précédemment.
Le calme n’allait pas durer…

________________________________________________________________________________________________________________________________________

TITE CATHY

Croah fit son entrée dans le tripot, fatigué après le chemin qu'il avait fait, et alla se percher sur l'épaule de Maki. Il portait une missive à la patte et attira l'attention de son maître pour qu'il la lise, espérant une bonne dose de calva pour service rendu.

Tite Cathy a écrit:
Cher Maki,
Ta missive me trouve en parfaite santé. Je prends note de ta prise de possession imminente de l'Alambic et fais en sorte que tu le récupères dès ton arrivée à Dieppe.
Embrasse fort Pink pour moi s'il te plaît. Je me ferai un plaisir d'embrasser ton fillot, qui te rendra la pareille lorsque tu seras ici.

A très vite,
Cat

________________________________________________________________________________________________________________________________________

XANDRYA

La rouquine laissa filtrer un léger rire en voyant l'endormie du filet se vautrer lamentablement à son éveil, faisant plus de bruit en s'écrasant au sol qu'un troupeau de pachidermes lancé à vive allure.
Un des deux hommes avait rejoint le comptoir en tenant maladroitement de mettre un pied devant l'autre pour atteindre son but.
Raven et Vicious avait fini par la rejoindre alors que le tavernier lui sortit les banalités d'usage en lui offrant un calva.

Xandrya fut assez surprise, ce breuvage n'avait rien de la boisson locale mais en écoutant mieux l'homme aux cheveux blancs, elle se rendit compte qu'excepté les intonations dut à l'alcool, le tavernier n'avait pas du tout l'accent du sud.
Lui présentant son plus beau sourire en se retournant vers lui, faisant dos à la salle, elle s'adressa à lui sur un ton mielleux et charmeur, mais surtout interessé.

Bonsoir aussi, oui longue route, et... calva ???
Un alcool de chez vous je suppose, parce que vu votre accent vous etes pas du coin, je me trompes ???


La flamboyante était fort curieuse de savoir d'où venait le tavernier, une intuition, un pressentiment, elle n'en savait trop rien.
Mais cette impression s'évanouie bien vite quand le malenbouché commença à être désagréable avec le tavernier, mais quel besoin avait-il d'être toujours mal aimable.
Cela étant, il est vrai qu'elle devait lui concéder que les verres n'avaient rien de bien folichon et que la bouteille au goulot serait bien plus sain en définitif.

Vu le type de taverne, Xandrya ne savait trop si il dormirait là finalement, il verrait plus tard pour se reposer, il y avait une grande partie du voyage où il devrait pouvoir dormir sans trop de problème.
Raven semblait rebutée par l'endroit ce qui n'étonnait pas plus que ca la rougeoyante mais au moment elle devrait malheureusement s'en contenter, elle se pencha cependant vers elle.

Ca va Raven, tiens le choc ? t'inquietes d'ici peu on arretes de chevaucher.

Lui faisant un clin d'oeil, elle s'approcha davantage et lui chuchotta à l'oreille, espérant que personne n'entendrait.

Tu sais quoi on va dans le nord donc, p'tite croisière dès qu'on aura un bateau.

Se redressant, Xandrya se replace face au tavernier en réitérant sa question, en attrapant la bouteille de "calva" en avalant une gorgée, s'étonnant du gout et du degré de force de la liqueur en sourcillant tranquillement.

Et bah, c'est pas mauvais ce truc !!! Ca viens d'où, vous êtes d'où ?
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 643
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 1 - Cahors >>>> La Chair et Le Sang   Sam 3 Sep - 20:32

MAKIAVEL

Pauvre Gatou ! c'est vraiment la fin là ! Il esquisse une grimace , et retour au corbeau qui s'agite , gêné surement par le message a la patte .
Une bonne balade qu'il avait fait cette fois . Une fois le volatile libéré , Makiavel se tourna a nouveau sur les trois voyageurs ...

Ouep ma ptite dame ! Du calva dieppois !
répondant par un sourire a la fille aux cheveux de feu , il repensait soudain à sa vie d'avant ...les amis laissés , les souvenirs , les beuveries au " Syl Fou Plait " ...

Pardon ? vous dites ? mon accent ?
Mouais ! en effet , je ne suis point d'ici . J'arrive de Dieppe il ya peu .

Les voyageurs se faisaient rare par ici ... peu de route , brigandage incessant faisaient que les gens restaient chez eux . Il n'était donc pas contre un brin de causette , peut être des rumeurs , qui sait ? Mais voilà qu'il se reperdait encore dans ses souvenirs . Pas de doute l'alcool ingurgité avec son collègue devait y être pour beaucoup . Il se rappelait maintenant " l'Alambic " , son copain de tangage , son rafiot . Tout se bousculait dans sa tête . Penser a récupérer le bateau un jour a Dieppe . Le ramener sur la Teste pour l'avoir a portée , tout du moins plus près que la Normandie . Ca se bousculait , ça se bousculait . Mak revint sur terre , servit les godets et continua...

Et vous nous arrivez d'ou ? Vous restez longtemps par chez nous ?

Il avait laissé la bouteille au milieu des verres comme demandé par le gaillard et se préparait a en attraper une autre , ils avaient l'air d'avoir grand soif , ça se voyait et c'était bon pour le commerce . Il proposa donc tout naturellement , les piaules du haut , vanta les délices des petits plats de sa belle , et surtout le précieux baquet ... on ne sait jamais...


________________________________________________________________________________________________________________________________________

XANDRYA

La réponse du tavernier fait naitre chez la flamboyante un sourire ravi, elle savait que cette taverne portait un nom qui ne devait rien au hasard, sans quoi elle ne l'aurait pas choisi, mais elle n'en esperait cependant pas tant.
La coincidence était trop belle, tombant à point nommé, peut-être cet homme pourrait-il lui être utile, ce "dieppois".

Dieppe dites vous... Quel drôle de coincidence, nous allons vers le Nord.
Vous êtes venus au Sud et nous allons faire route inverse.


L'aubergiste se mit à vanter les mérites de son établissement, ce qui amusa la belle rousse, elle ne savait trop, le temps pressait.
Regardant vers Vicious et Raven, elle les découvrit bien peu enclins à rester ici aux mines dégoutées qu'ils affichaient.

C'est aimable, mais nous devons nous rendre à la Teste Bush pour vo... trouver un navire qui nous menera jusqu'au port de Dieppe pour pouvoir continuer notre voyage.
Mais merci bien messire... messire comment ???


A défaut de l'avoir avec eux, elle pourrait se servir de son nom une fois là-bas, ça pourrait toujours être utile.
Il était donc décidé, ils repartiraient ce soir après s'étre restaurés un peu mieux que le reste du voyage.

Par contre, autant vos chambres ne sont pas de mises, autant le repas de votre douce sera le bienvenu.

Saisissant la bouteille posée au comptoir sous le nez de Vicious, Xandrya s'éloigna pour aller s'assoier à une table, s'enfilant une nouvelle rasade de ce calva "dieppois", s'arrachant la gorge le temps que cela descende se rappellant une liqueur de prune tout aussi corrosive.
Il lui manquait se demandant comment ça se passait de son côté, si il était encore là-bas ou déjà sur les routes, si il veillait sur sa puce, si.... Elle voulait ne plus penser, et s'enquilla une bonne moitié de la bouteille de liqueur de pomme avant de la reposer sur la table faisant signe au tavernier d'en ramener une autre.


________________________________________________________________________________________________________________________________________

MAKIAVEL

Elle connaissait Dieppe , c'était sur . Il l'avait senti dans l'intonation de sa voix . Ses esprits moins éparpillés , il se mit a croire a un signe ... ce pouvait - il ? Une perche se tendait a lui . Ce petit groupe cherchait a se rendre dans le nord par la mer , ce qui pourrait peut-être l'arranger aussi ....

Arff ! Comme cela est amusant !
Suivez moi , je vais vous installer là bas , un peu a l'écart , je pense que nous avons des choses a discuter , si cela ne vous dérange pas bien entendu .


Sitôt installés , Mak enchaina ...

Je m'appelle Makiavel ! Pour vous servir !
se débarrasse de la boutanche de calva , la met au milieu de la table ...

Vous dites vouloir vous rendre dans le nord par la mer , c'est étrange mais je pensais moi même remonté sur Dieppe dans les prochains jours .
Amusant non ?


Makiavel sourit aux trois voyageurs , leur demande de patienter le temps qu'il lance un peu de pitance bien chaude et nourrissante . Les voyages , qu'ils soient a cheval , a pieds , en bateau , étaient toujours éreintant et ouvraient grandement l'appétit ....


________________________________________________________________________________________________________________________________________

RAVEN

L'atmosphère de cette taverne était comme des milliers d'autres. Pourquoi s'être arrêtés ici précisément. Au premier abord Raven s'était dit que c'était une simple coïncidence mais plus elle écoutait l'échange entre le tavernier et la flamboyante plus elle commençait à en douter. Vicious lui était rester muet comme une tombe depuis leur entrer. Il l'avait salement rem barder à l'extérieur la traitant comme une vulgaire catin. Elle ne lui avait décrochée qu'un regard sadique. Rarement elle se mettait dans une rage extrême mais celui ci pourrait certainement y arriver s'il le voulait. Elle ne lui laisserait certainement pas cette chance. Elle connaissait bien ce genre de personnage. Il suffisait de jouer les indifférent pour avoir le dessus.

Son regard suivant les échanges, un bruit sourd se fit entendre à sa droite. La tête de la blonde se retourna pour découvrir une jeune femme bien banale assis par terre. Mauvais réveil. Un sourire amusé, une nouvelle détente.

Xandrya part avec la bouteille s'asseoir à une table suivit de près par leur compagnon de fortune et le tavernier. Elle suit tout autant. Se restaurer est effectivement primaire mais ils ne dormiront pas ici, fort heureusement d'ailleurs. Elle les entend parler d'une promenade en bateau pour se rendre à Dieppe. Elle devient soudainement verte. Elle a le mal de mer... pas possible. Ce voyage sera des plus éprouvant à ce qu'elle peut se rendre compte. Ce n'est pas dans sa nature de se plaindre mais là....

Tout d'abord le fait de devoir l'abandonner, de n'avoir aucune nouvelle de lui ... Elle a l'impression de s'être enfermée dans sa bulle, question de se protéger tout simplement. Ensuite une chevauchée sans arrêt ou presque. Elle était érientée mais préférait les chevaux au bateau et de loin. Elle n'aurait sûrement pas le choix de toute façon. Elle soupira et lorsque la nouvelle bouteille de calva arriva, elle la regarda. Si elle s'endormait dans l'ivresse, cela pourrait peut-être lui faire oublier les nausées qui accompagneraient certainement sont voyage marin. Elle la prit avant que la rouquine se l'approprie et s'en enfila une bonne rasade. Elle s'étouffa vu la force de l'alcool. C'était loin d'être du vin ce nectar. Elle vit sa cheftaine sourire par la réaction de l'oiseau.

Oh... cela à le don de vous arracher la gorge... Marre toi Xand...

Elle lui sourit après que sa toue se soit calmer. Elle examina plus attentivement le propriétaire des lieux. Grand gaillard, il était plutôt séduisant. Les vapeurs de l'alcool sûrement...

]b]Alors il y a quoi au menu ?[/b]

Elle dévisagea leur hôte longuement pendant cette question. Elle avait effectivement faim et elle espérait qu'il servait autre chose qu'un ragoût médiocre ici.
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 643
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 1 - Cahors >>>> La Chair et Le Sang   Sam 3 Sep - 20:33

XANDRYA

La flamboyante esquissa un sourire teinté de moquerie et de satisfaction, lorsque le tavernier lui dit de s'installer qu'il avait à parler si elle en était d'accord.
Bien sur qu'elle en était d'accord, son pressentiment était juste, cet homme pourrait lui servir et au vu de l'expression de son visage, il lui semblait que ce sentiment était réciproque.

Le nom de l'aubergiste était d'aussi bonne augure que celui de sa taverne, "Makiavel".
L'ironie et la moquerie qu'il mettait dans ses paroles plaisait énormément à Xandrya, elle aquiessa lorsqu'il lui demanda de l'attendre pendant qu'il préparait pitance au moment où Raven demandait ce qu'il y avait au menu.

Doucement elle se tourne vers ses comparses et se met à murmurer à voix basse.

Bon, m'est avis qu'il va nous être utile le chevelu imbibé de calva, donc on le soigne façon aimable.

Se tournant vers Vicious, elle lui jeta un regard un peu plus ferme.

Sans vouloir te commander... Si en fait, en te commandant, ton caractère de chien tu l'oublie pour le moment, soit tu la ferme soit t'es aimable.
Je me suis bien fait comprendre j'esperes.


Se rasseyant normalement, la flamboyante haussa un sourcil interrogateur espérant que tout était clair pour les deux et que le colérique se tienne à carreau, attendant le retour du tavernier pour rentrer dans le vif du sujet.


________________________________________________________________________________________________________________________________________

VICIOUS

Voila l’autre qui se mettait à parler avec un ton qui se voulait sûrement pour user de la technique la plus basse que la gente féminine utilisait à tour de bras pour assouvir leur désir…
La séduction et ce ton qu’elle prenait, pensant que telle une sirène, sa voix pourrait enchanter le tavernier…
Pitoyable manoeuvre pour obtenir ce qu’elle convoitait
Et les voila partie dans une discussion de pays natals et autre stupidité qui ne l’intéressait aucunement pour sa part.
Quelle était la raison de la femme aux cheveux de feu, cela lui importait bien…
Rien qu’à voir ce comportement, son cœur était déjà révulsé entendant les idioties que pouvaient raconter les personnes pour lier connaissance.
Alors qu’il voulait ne plus entendre ce discours débordant de perversité, voulant attraper la bouteille, la dominatrice attrapa la liqueur devant lui, se levant et allant s’asseoir plus au loin sur une table.
Il venait d’apprendre leur départ pour le nord…Dieppe et une histoire de bateau.
La garce ne leur avait rien confiée concernant le voyage, par contre racontait sa vie à ce tavernier qu’elle semblait apprécier, ou du moins feindre, pour on ne sait quelle raison obscure.
Il suivit les deux femmes et s’installa sans prononcer mot autour de la table, attrapant la bouteille alors que l’autre semblait se proposer sûrement de les accompagner de manière détourné.
En voila une nouvelle, comme si le trajet n’était pas assez difficile comme ça avec les deux femmes, voila que la compagnie de ce tavernier à l’odeur nauséabonde se profilait à l’horizon.
La jeunette essayant de montrer sa force intérieur venait de prendre une longue rasade, toussant de toute ses forces après avoir ingérée le liquide et la voila que son corps réagissait vivement à tous cela.
Vicious reprit la bouteille des mains de la blondinette incapable de faire du mal.
Son regard glacial sur elle, se demandant à quoi elle pouvait bien servir dans une situation à risque, quel pouvait être son utilité pour eux…

C’est pas une boisson pour les faibles, ma petite. Laisse donc ça au grand et va boire une tisane à la place.


Le reste de la bouteille finit dans son gosier tout en regardant la jeune, une expression de défi dans les yeux à son attention alors qu’il finissait la bouteille.
Sentant cette chaleur produite par le haut degré en teneur d’alcool de cette liqueur.
La bouteille vide fut jeté contre le mur au dessus de son épaule, sans ce préoccuper nullement de s’il allait toucher quelqu’un.
Laissant les vapeurs de l’alcool sortit de sa gorge dans un râle de satisfaction, appréciant la coulée de feu dans son corps, lui réchauffant les tripes et lui remettant les idées en place, concernant ce groupe de fortune et cette femme arrogante.
La voila qui leur demandait d’être aimable avec le poivrot, encore une méthode de manipulation pour utiliser ce pauvre homme qui ne semblait pas au mieux de sa forme.
A voir sa démarche, on pouvait se demander comment il allait pouvoir les aider…
Voila la carotte qui venait lui faire une remarque spécialement à son encontre et contre son sois disant caractère colérique et désagréable.
Si elle croyait pouvoir le commander ou l’intimider de la sorte, elle avait sûrement déjà trop but pour croire cela.
Son regard sur elle, la rage le gagnant pour cette pauvre folle qui pensait pouvoir avoir ne serais ce qu’un seul espoir de pouvoir un jour le diriger…
Sa voix ne changea pas pour l’occasion, monocorde et glacial comme à son habitude, ses iris luisaient regardant la femme qui se tenait devant lui, se croyant capable de le calmer.

Pauvre folle…Si tu veux que je la ferme, vient donc me couper la langue toi-même, sinon je vois pas pourquoi je devrais me taire… Il est même pas armé le pouilleux…Rassures toi, il ne m’intéresse guère ton amoureux.

Et puis elle semblait prompt à le séduire, il allait simplement te compliquer un peu sa tache, pour voir si son charme lui faisait oublier sa présence et ses paroles "amicales" si l’occasion se présente.
Son regard observant la carotte qui se tenait devant lui, se tourna vers le tavernier impatient de voir de quoi il en retournait et pourquoi elle avait tant d’intérêt avec ce misérable.


________________________________________________________________________________________________________________________________________

NORTIMEER

norti,reprenant petit a petit ses espris,etait appuyé comme le zing,tournant machinalement son verre de gauche a droite...

il regardait les trois comparces fraichement arrivés a la tablée.
il eccoutait discrètement,les dires de l'érubescente, qui paraisser ètre la tète pensente de la bande...
il pensait:

j'ai du mal a la cerner cette rouquine....méfie toi maki....méfie toi....


________________________________________________________________________________________________________________________________________

MAKIAVEL

Chargé de victuailles , il revenait vers le trio d'un pas désormais assuré . Ses pensées se faisaient batailles dans sa tête , mais tout semblait s'enchainer pour le mieux . Il n'avait qu'a se montrer aimable , serviable , la rouquine avait l'air d'apprécier , et se pourrait qu'il les accompagne .
A peine revenu auprès d'eux , que le " souriant " de la bande envoie valser la boutanche vide par le mur ...

Arrrgggg !!!

Mak dépose sous le nez de la blondinette l'omelette aux truffes et l'assiette de jambon fumé et se retourne prestement vers apparemment la chef de troupe..

Hum ! Votre loustic abuserait presque de ma gentillesse .
Vous faut le tenir l'animal !
Bien heureusement qu'il n'a blessé personne !
puis s'adressant au lascar...

Vous êtes les bienvenu ici du moment que vous vous tenez correct dans mon établissement ! Ca passe pour cette fois , mais ne vous y avisez plus !

C'était pas le moment de se laisser distraire par l'énergumène qui devait sourire que lorsque il se tombe une brique sur le pied , et pas risquer de compromettre cette belle occasion d'aller récupérer son rafiot .
Après avoir ravitaillé en calva , il prit une chaise et s'assit avec eux ...

Régalez-vous ! Vous m'en direz des nouvelles !
S'accoudant a la table et baissant légèrement la tête , il continua ...

Peut être pourrai-je vous être utile ?
Je sais naviguer , je connais Dieppe comme mes braies !
Et puis surtout , je dois m'y rendre moi même ! En groupe , le voyage est plus sur !


Il dévisagea tour a tour les trois voyageurs pour voir leur réaction , percevoir un petit signe . Le rustre n'avait pas l'air concerné , la blonde reprenait des couleurs après avoir manqué s'étouffer , tandis que la rouquine paraissait bien intérréssée par ses dires .

Je vous laisse vous restaurer et réfléchir un moment . Je reviens !

Après s'être levé , il se dirigea en direction du troubadour qui semblait avoir meilleur mine lui aussi...Mak lui chuchota ...

T'inquiètes mon gars , je gère !
s'en suit un grand sourire a son ami...
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 643
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 1 - Cahors >>>> La Chair et Le Sang   Sam 3 Sep - 20:34

XANDRYA

Xandrya n'apprécia que très modérement la réaction de Vicious tant ses mots que l'attitude qu'il affichait à son égard, quand à son geste avec la bouteille vide... serrant les dents, elle prefera ignorer royalement ce compagnon de route récemment débarqué au sein de leur organisation.

Manque vraiment pas d'air celui là, commence vraiment à me gonfler

Ses songes furent coupés court par le retour du tavernier qui n'avait pas l'air d'apprécier non plus, l'explosion de la bouteille sur le mur de son établissement et se chargea de le faire savoir au ténébreux enquiquineur.
La réflexion quand à tenir ses troupes lui déplut un peu plus en revanche, comme ci elle était responsable des agissements de ce gougnafier... en l'occurrence oui malheureusement.
Son regard bleuté durci et sombre au possible se dirigea alors vers Vicious, sachant pertinament qu'il n'en aurait cure, le voyage s'annoncait loin d'etre une sinécure...

On fait ce qu'on peut Makiavel, c'est ma foi pas toujours évident avec certains.

La suite des propos du tavernier interessa bien davantage la flamboyante, la faisant sourire en coin, son sourcil se haussant tant d'un réel interessement que de reflexion quand à sa proposition.
Le laissant s'éloigner, elle se contenta de repondre un "merci je vais y reflechir"

Un dieppois s'était déjà une aubaine, mais en plus marin, il pourrait lui être plus qu'utile, se penchant vers ses compagnons de route, elle leur expliqua le pourquoi de l'intêret qu'elle portait à l'aubergiste.

Bon on l'embarque avec nous, il connait Dieppe c'est là qu'on se rend... Il est marin on doit s'approprier un navire à la Teste Bush.
Donc on mange et on trace.


Attrapant un morceau de jambon fumé, elle l'engloutit en deux en trois mouvements avant de partager un peu de l'omelette dont le fumet était assez alléchant.
Leur repas finit les trois comparses se levèrent de table, Vicious et Raven se dirigeant directement vers l'extérieur pour préparer les chevaux tandis que Xandrya s'avancait au comptoir pour régler l'aubergiste.
Laissant choir une petite bourse fournie, elle sourit au tavernier en jetant un regard à son ami, client peu importait accoudé au comptoir et qui semblait méfiant à son égard à juste titre.

Voilà en paiement de ce repas et de cette boisson normande qui nous a fait grand bien.
Nous partons sur le champ et vous êtes le bienvenu si le coeur vous en dit, il s'avère exact que vous pourriez être "utile" pour ce voyage.
Libre à vous de nous suivre, nous partons, soit vous nous suivez maintenant soit vous vous débrouillez pour nous retrouver à la Teste Bush.


Sans attendre la réponse de son nouvel "accolyte", Xandrya se dirigea vers la sortie en feignant une révérence.
Une fois à l'extérieur, la flamboyante réajusta sa jument resserant la sangle sous son ventre et refermant correctement les fontes de sa monture.
Enfourchant Nyx, elle lui flatta l'encolure et attrapa les rennes, lui murmurant que d'ici peu elle pourrait se reposer pendant un moment.

Bon on attend quelques minutes et on fonce à la Teste Bush.

Laissant encore le temps aux bêtes de s'abreuver à la fontaine proche, Xandrya guette la porte d'entrée de la taverne pour voir si Makiavel les suit dès maintenant ou si il les rejoint plus tard.


____________________________________________________________________________________________________________

MAKIAVEL

Surprit par la vitesse a laquelle se déroulaient les choses , Mak n'eut que quelques secondes de réflexion pour se rendre compte que c'était maintenant ou jamais , qu'il fallait réagir , réactionné . Il courut après la bien pressée fille aux cheveux orangers , afin qu'elle l'attende . Improviser une lettre explicative a sa belle ne serait pas aisé , il fallait couper court ...

Makiavel a écrit:Ma belle , je n'ai eu le temps de t'expliquer.....
bla bla bla...
blablabla...
Ne t'inquiètes pas , je reviens au plus vite .

Le papier imbibé de son encre , fut laissé en évidence derrière le comptoir . Tandis qu'il prévenait son ami Norti de son départ précipité , il songeait un instant a lui demander de le suivre ... mais c'était tellement soudain . Gatou avait besoin de lui .

Tu peux me tenir la taverne , le temps que Pink se ramène ?
Je te revaudrai çà l'ami !
Je dois filer , ils m'attendent et apparemment sont pas mal pressés.


Quelques provisions , quelques vêtements de rechange suffiraient .
Il se rendit ensuite a la grange ou l'y attendait sa monture ainsi que quelques armes dissimulées çà et là . Deux dagues s'étaient rivées a ses bottes et ne se remarquaient pas . Son katana dans le dos , cheval scellé , Il était prêt ... Un sourire non dissimulé sur la trogne , Makiavel avait longuement songé a ce jour ... ou il remonterait chez lui.
Il rejoignit ses futurs compagnons de route sans plus attendre , marchant licol en main jusqu'à atteindre le groupe devant la taverne ...

Voilà , je suis prêt !


____________________________________________________________________________________________________________

NORTIMEER

norti fut surprit de la tournure que prenait les évènements...

je te suis l'ami....j'aurais des scrupules a te laisser filler avec la trilogie infernale....

norti griffone un mot pour sa gatou et cour récuperer joly au pres...

arrivé vers le groupe il leurs dit...

je suis des votres...maki et moi on est soudés....

____________________________________________________________________________________________________________

XANDRYA

La flamboyante s'apprétait à donner le départ lorsque le tavernier sortit enfin se pressant de sceller son cheval en les rejoignant indiquant qu'il était prêt, enfin ils allaient pouvoir poursuivre.
Seulement l'autre homme de la taverne se pointa en la hélant indiquant que Makiavel ne partait pas sans lui.
Tournant violemment la tête vers le tavernier le sourcil haussé et interrogateur, Xandrya était plutôt mécontente de l'arrivée de cet "imprévu" mais il semblait que Makiavel validait les dires du nouveau venu.
Soupirant en levant les yeux au ciel, elle s'adressa au groupe.

Soit mais je ralentirais pas l'allure parce que vous avez trop bu, j'ai pas de temps à perdre.
Allez assez de blabla, en route.


Talonnant avec véhémence sur les flancs de Nyx, elle partit à toute allure, les sabots de sa jument rousse foulant de façon sonore sur les chemins de Cahors, signalant à tous qu'il valait mieux s'écartait du chemin.
L'impétueuse rouquine voulait atteindre au plus vite sa cible, remplir sa mission et revenir, le retrouver, approfondir ce qui avait été débuté, il lui manquait... son taciturne.
Jetant de temps à autre un regard à l'intrus, elle finit par ne plus scruter que la route un sourire en coin se dessinant sur son visage fouetté par ses longs cheveux roux qui suivaient le mouvement du galop de sa jument, se disant qu'au pire des cas, une solution fort simple si il devenait génant...

Fendant la nuit, le groupe progressait, grossi de deux nouveaux venus, vers leur destination..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1 - Cahors >>>> La Chair et Le Sang   

Revenir en haut Aller en bas
 
1 - Cahors >>>> La Chair et Le Sang
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Historique] La chair et le sang
» Des faits trop en chair
» Phoenix Cadurcien - 25 au 27 Février 2011 - Cahors
» Convention de jeu de roles a cahors 19/20/21 / 02
» L'aventure, la chair avant les os !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan de La Main Noire (Renaissance) :: L'Enceinte (lecture publique + accès membres) :: La Bibliothèque :: Les exploits extérieurs avant l'incendie du manoir (2007-2008) :: Mission à Dieppe (2008)-
Sauter vers: