Le Clan de La Main Noire (Renaissance)

Repaire des membres du Clan de la Main Noire liés aux Royaumes Renaissants.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 3 - Dieppe >>>> Le port de Dieppe (l'arrivée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 615
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: 3 - Dieppe >>>> Le port de Dieppe (l'arrivée)   Sam 3 Sep - 21:30

XANDRYA

Quelques semaines plus tard...

L'étrange équipage composé de personnalités aussi diverses que variées, s'affairait plus ou moins sur le pont selon les ordres du tavernier recemment investi de ses nouvelles fonctions de capitaine du Tir Na Nog, tandis que l'ancien croupissait dans le fond de sa cabine tenu sous bonne garde.
L'imposant voilier manoeuvrait avec une grace fendant les flots en silence, manié de mains de maitre par Makiavel dont les injonctions les avaient menés jusqu'ici sans tracas majeurs.
L'air iodé chatouillait le nez de la flamboyante tandis que la température avait sensiblement chuté au fur et à mesure de leur progression navale vers la normandie, Xandrya avait entendu dire que la chaleur entre le sud et le nord était bien différente, chose que Makiavel lui avait d'ailleurs confirmé durant le voyage, mais elle n'aurait pas pensé tel écart.
Le cote d'albatre, son aspect blanchatre, se dessinait dans le lointain, la belle rouquine découvrait les paysages normands non sans une certaine forme de fascination, ces imposantes masses rocheuses formaient une véritable barrière naturelle.
Se tournant vers Makiavel, elle s'assura qu'il s'agissait bien là de leur point de destination essayant de savoir si son but était bientôt à portée de main.

Makiavel, c'est bien Dieppe que j'apercois là bas ou un quelconque village normand ?

En posant cette question, elle se demandait si il les rameneraient en sens inverse vu les évenements à venir, même si ce qui c'était passé à la Teste n'avait pas semblé le déranger plus que ça.

_____________________________________________________________________________________

MAKIAVEL

Sans encombre , ils parvenaient enfin en vue des côtes normandes . Ses falaises interminables découpaient la plage de façon a ne laisser que peu d'endroit pour mouiller l'encre s'en accoster a quai . Il ne savait toujours pas pourquoi la petite bande était si pressée d'arriver ici , ce qu'elle venait y faire , mais qu'importe ... le tout était que lui soit arriver a ses fins . De par leur aide , et " l'emprunt " du " TIR NA NOG " , son retour s'était fait plus rapidement et ce n'était que mieux . Apparemment ils ne reculaient pas devant des moyens peu scrupuleux pour obtenir ce qu'ils voulaient , et çà , çà lui plaisait assez ...

Le hamac est traitre en mer ! On s'y fait avec le temps !
lança t-il a l'orangée toute dent dehors ...

C'est bien les côtes normandes ma jolie , nous y sommes enfin !
se demandant ou elle voulait bien accoster , il lui proposa d'aller se positionner près de " l' Alambic " , ce qui l'arranger en tout points ...

On se pose ou ma mignonne ? A vue ? Ou un brin a l'écart des regards curieux ?

Le phare de " Colo " puis la tour ... la TOUR de ses amis , de sa famille ... Son coeur s'enfla soudain d'émotions , allait-il les croisés ? Revoir la petite Sio ? Autant de questions qui n'auraient sans doute pas de réponses . Il devait récupéré son rafiot et ne pas trainer ici ... il était temps ...


_____________________________________________________________________________________

NORTIMEER

c'est les yeux écarquillés que norti vit ce dessiner les cotes d'albatres a l'horizon...
norti le sourire aux lèvres pensait:
bien captain,on est a bon port est ce sans encombres....

norti sortit de sa poche une fiole,la prit dans sa bouche pour en hotter le bouchon,fit couller un peu de son contenu dans la paume de sa main et s'en barbouillat les mains..;ses mains qui commencaient a souffrir du contact des cordage.....
ppfff...j'ai plus l'habitude moi!!...

il rebouche la bouteille et descend de son perchoir pour rejoindre son cap'tain...
dit l'ami...dit il a voix basse,c'est y pas ton rafiot labas au loin???


_____________________________________________________________________________________

OLD NICK

Il avait chaud, il avait froid, il tremblait. Trois jours, trois longs jours. Pas une goutte. Ces chafouins lui avaient volé son bateau, fait je ne sais quoi de son équipage, pris la mer presque n’importe comment et tout ça sans faire le plein.
Il avait fait pendant le voyage plusieurs grosses crises de manque mais tant bien que mal ils avaient pu trouver, dissimulées un peu partout, des bouteilles d’alcool de diverses provenances. Les premières fois ils picolaient allègrement aussi mais ils se rendirent vite compte que les stocks diminuaient dangereusement. Il semblait que le vieux Nick avait une certaine importance car ces flibustiers de bas étages l’avaient gardé en vie. Le jeunette qu’il avait à peine tripoté avant le départ gardait une froide distance et ne manquait pas de lui montrer sa lame d’un air vengeur.

Peu de temps après avoir quitté la Teste, les voleurs de bateau l’avaient détaché, le laissant presque librement aller sur son bâtiment. Ses déplacements étaient de toute façon réduits à leur plus simple expression. Goulot – paillasse, paillasse – goulot, goulot – goulot, paillasse bastingage quand trop goulot.

Des falaises se dessinèrent sur la ligne d’horizon, tout comme de très vagues souvenirs dans l’esprit embué de vieux capitaine. Les boucaniers semblaient être satisfaits d’arriver. Old’Nick tenta de sa faire le plus discret possible. Plus vite arrivé à terre, plus vite il pourrait remédier à son mal en taverne. Mais pour ca fallait pas qu’ils le rattachent.

Il fit signe à son petit singe tout aussi en manque que lui de ne pas faire de bruit. Il se méfiait particulièrement de la rousse. Il aurait certainement jamais du éclater d’un rire gras quand celle-ci c’était étalée de tout son long, poussée en bas de son hamac par un coup de houle un peu fort.

Il se tint les mains pour maîtriser leur tremblement mais le manque ne passait pas. L’urgence grandissait, il sentait une crise poindre de plus en plus à l’horizon, au fur et à mesure que s’allongeait son temps d’abstinence forcée.
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 615
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 3 - Dieppe >>>> Le port de Dieppe (l'arrivée)   Sam 3 Sep - 21:31

RAVEN

Quelques jours avaient passées. La mer tanguait sous eux. Le bercement de cette immensité bleuté mettait Raven dans un état semi-comateux. Le mal de mer la guettait continuellement. Son humeur s’en ressentait. Elle restait calme, parlait peu et gardait ses distances des autres. Surtout sur ce capitaine qui à chaque fois sortait de sa cabine et la lorgnait dangereusement.

Elle le dévisageait sans cesse, s’il osait recommencer elle n’hésiterait pas un seul instant à le transpercer. Il semblait voulait être plus coopératif. Il allait et venait à sa guise pour le moment. Xandrya et le nouveau capitaine de fortune semblait bien s’entendre. Vicious et son caractère de chien se récusait sur lui-même, perdues dans certaines de ses pensées.

Dieppe fut finalement en vue, heureusement, elle pourrait enfin touchée la terre ferme. Elle pensa à son désir de qui enfin s’assouvissait. Ne lui restait plus qu’un seul manque maintenant. Ce dernier par contre le tenait si fort que tout son corps irradiait son manque de lui. Kaerven… où pouvait-il être ? Comment allait-il ? Elle désespérait sans lui. Elle faisait ce pourquoi elle avait été engagé sans rien laisser paraitre mais il lui manquait, affreusement.

_____________________________________________________________________________________

VICIOUS

Après avoir posé le pied sur le pont de ce vaisseau et s’être débarrassé du capitaine qui empestait l’alcool le mettant au fer dans sa cabine non s’en avoir à supporter un torrent d’insulte pirate.
Il ne s’était occupé de personne d’autre durant le voyage, préférant profiter de la sollitude.
Laissant le tavernier prendre les commandes du navire avec l’insupportable, qui semblait grandement l’apprécier.
Son regard perdu au loin dans l’horizon, l’esprit ailleurs et une certaine lueur de tristesse au fond des yeux.
Il n’avait croisé personne et son moment d’égarement resta inaperçu aux yeux de tous.
Ses sens aux aguets, profitant de l’air marin, du vent qui lui fouettait le visage et de l’iode qui remplissait ses poumons.
Certains souvenirs oubliés refaisant surface en lui, torturant son âme damnée et son esprit ne lui laissant un instant de répits, lui rappelant se qu’il avait détruit et perdu par la même occasion...
Sa bure voletait derrière lui, faisant claquer telle une voile l’étoffe de tissu jouant avec le dieu des vents.
Plus rien n’avait d’importance et il avait passé toute la traversé au loin, à l’écart de tous. Restant sur le pont jour et nuit, ne pouvant quitter ce spectacle qu’il n’avait pas revu depuis tant d’années, tant de souvenirs, tant de joies, tant de peines…
Ce temps était maintenant bien révolu et ce vague à l’âme qui ne voulait plus jamais le quitter, qui refaisait surface se remémorant cette journée où ils avaient concrétisés leur amour sur un tel bâtiment…
La douleur plus présente que jamais, regardant l’océan avec une certaine envie d’en finir, le moment n’était pas encore venu… Pas assez cruel comme châtiment…
Le voilier filait à toute allure à travers l’immensité bleu, les vagues venant frapper la coque en bois du majestueux, produisant ce bruit reposant et combien hypnotique.
Le bois craquelait, vivait sous leurs pieds, montrant sa force, capable de résister aux éléments déchaînés, et au roulis des vagues.
Une voix le retira de ses songes l’espace d’un instant, ils semblaient arriver très bientôt et son regard confirma ce qu’il avait entendu, des récifs au loin, on pouvait distinguer les formes de toit des masures, proches de leur position.
Ses yeux se posèrent une dernière fois au loin, contemplant le plus beau spectacle qui lui était donné de voir depuis tant de temps.
La gorgé serrée et toujours cette impression de vide autour de lui, impression de se sentir seul…abandonné…
Il devait payer pour tout et peut être que très bientôt, sa pitoyable existence arrivera à son terme et ainsi ne plus souffrir de la sorte…
Le repos éternel…
Il aspirait ardemment à en finir avec le monde des vivants et voila l’occasion peut être de trouver son sauveur.

_____________________________________________________________________________________

XANDRYA

Tout juste le temps de se redresser en se réajustant, vérifiant l'air peunaude que personne n'ait rien vu que Makiavel lui assène une petite phrase moqueuse et que le vieil ivrogne laisse échapper un rire.

Génial... songe t-elle en se renfrognant.

Heureusement la suite des mots de Makiavel lui redonne le sourire, c'est bien Dieppe qui se rapproche rapidement, leur destination, "la" destination... Enfin ça va s'activer, plus vite arrivé, plus vite enlevé, plus vite reparti !!!
Voyant que tout le monde est sur le pont, Xandrya se retourne vers le captain Mak comme l'appelle Nortimeer et lui repond du tac au tac.

La jolie mignonne prefere à vue !!!

Lui faisant un clin d'oeil en prenant un air détaché et innocent, elle surenchérit.

Pourquoi à l'écart ? T'as quelque chose à cacher toi ? Moi pas !!!

Laissant échapper un léger rire, la flamboyante se dirige vers Raven qui n'a pas l'air au mieux de sa forme pour s'enquerir de son état, passant devant Vicious l'air complètement ailleurs, pour ne pas dire absent, peut etre meme triste, ce qui, du peu qu'elle connaissait le gaillard semblait assez étonnant.
Saisissant Raven par les épaules qui embrassait pour la énième fois le bastingage, arrosant copieusement les eaux et la coque du peu qu'elle réussissait à avaler, elle lui murmura à l'oreille.

C'est bientôt fini ma toute belle, on arrive... Et promis au retour je t'assomes

Sa voix s'était fait douce et rassurante, ponctué d'un sourire et d'un clin d'oeil affectueux.
Ci fait, elle retourna voir Makiavel, se positionnant à coté de lui à la barre en entendant les mots de Norti sur un certain "Alambic", se mettant à sourire sournoisement et amusée pourtant.

C'est pour ça que t'as dit oui si vite... Ca t'arrangeais bien notre escapade ici...
En attendant fais nous accoster vite mais faudra qu'on recause de deux trois trucs après... tu te doute bien qu'on aura besoin d'un capitaine au retour aussi n'est ce pas ???


Haussant le sourcil, un brin provocatrice, elle savait pertinament qu'il avait compris ce qu'elle entendait par là...
Regardant Old'nick, elle doutait qu'il puisse mener sa barque sans son équipage pour le retour et elle et les siens n'étaient pas des marins, loin de là.


_____________________________________________________________________________________

MAKIAVEL

La blondinette était devenu plus blême encore qu'a sa montée sur le pont , le regard hagard , les mains solidement rivées sur le bastingage , la tête penchée en avant . Amusé de la voir dans pareille posture , il savait pertinemment qu'elle ne supportait pas la douce houle de cette si vaste étendue , scintillante sous les reflets du soleil .
L'homme qui les accompagnait ne s'était pas montré durant le voyage ... problème relationnel sans doutes . Il paraissait des plus tourmenté et avait passé le plus clair de son temps tête basse dans un coin , a l'écart .
Norti quand a lui , avait reconnu le rafiot de Makiavel ... fort de ses descriptions faites en taverne devant une bonne bouteille de calva . Il était toujours aussi agité le bougre , et apparemment pressé de mettre pieds a terre . Ses mains avaient l'air de le faire souffrir tant il s'était donné sur les cordages . Le temps était enfin venu d'accoster , la rouquine voulait le quai , elle aurait le quai . Peu de bateaux dans le port . La manoeuvre aller être des plus aisée . Les voiles étaient rentrées , le navire visait le port et glissait sans presque un bruit , se rapprochant a faible allure .
Trois mouettes gueulaient au dessus de leur tête , se disputant une moitié de poisson , ce qui lui arracha un sourire .

Toujours aussi teigneuse quand il s'agit de bouffe ces foutus piafs !

Le quai n'était plus très loin , les portes du port avaient été franchies . Makiavel demanda au compagnon des deux femelles de préparer les amarres avec Norti , que l'on allait accoster ...

On y est ! Lancez les amarres au freluquet sur le quai !
revissant son tricorne sur son crâne , il s'adressa a la rouquine , sourire aux lèvres ...

En effet la belle , nous y sommes tout deux gagnants !
sourire satisfait...

Pour le retour , on en discutera plus tard ! J'ai deux trois choses à régler ici ! Mais y a toujours moyen de s'arranger je pense .
clin d'oeil a la donzelle ...

Ca s'affairait dur sur le quai , un bateau attirait toujours agitation . Soit les curieux , soit les badauds , ou encore certains se croyant marin ou voulant le devenir . Le port de Dieppe n'avait pas changé , et c'est avec le coeur serré qu'il déploya la passerelle ... se retournant vers la petite troupe prête a mettre pied a terre , il demanda quand même ...

Et le gros soiffard en bas , on en fait quoi ? On le garde pieds et mains liées ?
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 615
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 3 - Dieppe >>>> Le port de Dieppe (l'arrivée)   Sam 3 Sep - 21:32

KAMRA

Encore une journée comme les autres à Dieppe, quoique...Pas tout à fait.
La Pie leva la tête, détachant son regard du tonneau de poissons qu'un pêcheur essayait de lui vendre au dessus des tarifs habituels, et le reporta sur le navire qui entrait au port. De plus belle allure que la Perle Noire...

Main en visière et sourcils froncés pour tenter de distinguer les visages.

Maki? Non, impossible. Il était déjà malade sur l'Alambic qui restait à quai...

Kam secoua la tête et reporta son attention sur le pêcheur qui profitait de son divertissement pour poser sa main où il ne fallait pas. Un pied se posa sur le rebord du tonneau et le bascula vers l'avant, son contenu se rependant au sol.

La prochaine fois, c'est toi que je plonge la tête la première dans ta poiscaille pas fraîche!

La jeune femme bouscula l'homme avec mépris et se dirigea lentement vers le bateau.

J'en aurais le coeur net en allant voir.


_____________________________________________________________________________________

NORTIMEER

c'est sans rechigner que norti obéit aucommandement de son ami mak...il lui lance mème...
les amarres sont prés captain..
puis,a son commandement les lance en direction du freluqué du port...

il etait épaté le norti de l'aisance et de la manière dont le captain avait emmené le rafiot au quai....il pensa: impressionant le maki....

une fois les amarres solidement attachaient aux anneaux du quai,norti et l'entousiaste de service,les tendairent pour bien immobiliser le bateau contre le quai...
norti remarqua que maki était troublé de retrouver dieppe il lui donna la main pour déployer la passerelle....


_____________________________________________________________________________________

XANDRYA

Enfin ils avaient fini par accoster, la passerelle était sortie donnant accès à cette ville dont elle ne savait que ce qui l'intéressait et cela lui suffisait bien assez.
Un signe de tête à Raven et Vicious, il était temps de rejoindre la terre ferme et de trouver un endroit calme et sans oreille pour qu'elle puisse leurs expliquer le pourquoi de leur présence ici.
Xandrya esquissa un sourire lorsqu'elle entendit les dires de Makiavel en le voyant revisser son tricorne avec force de conviction.

Ca pour sure qu'on en recausera mon grand...

Détachant Nyx après l'avoir scellée, la flamboyante l'enfourcha, imitée de près par ses deux accolytes et stoppa à hauteur de Makiavel lorsqu'il évoqua le vieil ivrogne et son devenir.

Arf l'avait oublié s'uis là

Tirant sur la bride pour faire pivoter sa jument, la rouquine s'avança vers le captain destitué et s'adressa à lui d'une voix mielleuse en lui souriant, le regard qu'elle lui adressait n'allant pas du tout avec le reste de son attitude de part sa fermeté.

Si tu reste sagement dans ta cabine, je te ramenerais de quoi te rincer le gosier pendant des mois, et toute façon t'as pas trop le choix en définitive.

Sautant de son cheval sans autre sommation, elle choppe l'imbibé à plumes par le bras et l'emmene vite fait bien fait, l'enfermant en bloquant la porte avec des caisses qui trainaient par là.

Voilà y peux gueuler maintenant...

Remontant quatre à quatre les marches qui la séparait du pont, elle récupére sa monture, grimpant dessus avec dextérité et entame de descendre sur le quai.
Sa jument posant sabot sur la terre ferme, l'impétueuse Xandrya se retourne vers Makiavel et lui lance.

Dis voir une taverne dans le coin, pas trop mitteuse je trouve ça où ?

Connaissant leur objectif ici, la belle rousse espérait qu'il ait décidé de stopper dans une auberge pour au moins se restaurer.
Une fois la réponse donnée par le chevelu, elle talonna sa compagne de toujours démarrant en trombe pour trouver l'endroit calme sachant déjà ce qu'elle allait chercher, tout village se devait d'en avoir un et elle risquait peu d'y etre dérangée.
Galopant sur le port suivie par Raven et Vicious, Xandrya, bouscula une jeune femme qui se dirigeait vers le Tir Na Nog, se retournant légèrement pour voir ce qu'il en était, ses cheveux rougeoyants flottants devant son visage, elle regarde la brunette, dont le tricorne a volé par terre, récupérer son équilibre tant bien que mal.

C'est une mode où quoi ce galurin ici ?

Souriante, la flamboyante détourna le regard sans une excuse en laissant échapper un rire mesquin et cristallin.
S'adressant aux deux autres cavaliers, elle lançe en riant.

M'est avis que ça va leur faire tout drôle à ces pécores notre venue !!!
Bon j'ai des choses à vous expliquer, faut qu'on trouve l'endroit calme par excellence de tout village, direction le cimetière...


_____________________________________________________________________________________

RAVEN

Enfin il était arrives. Voilà que se dessinait la terre ferme. A peine accosté que Raven se précipita pour sentir le sol contre ses pieds. Le houlement de la mer s’estompait peu à peu dans son estomac. La cheftaine s’était fait rassurante avec elle, compatissante à son mal. Chose étrange d’ailleurs. Elle l’avait cru plus dur qu’elle ne l’était en réalité. Elle ne connaissait que très peu ses confrères et c’est là qu’elle s’en rendait compte. Ce n’était simplement qu’une gentillesse de passage pour la rouquine mais bien que la blondinette ne se fût pas plainte, elle appréciait son geste de sympathie.

Elle respirait à grand goulée l’air frais, les vertiges passés. Après un moment elle vit Xandrya qui s’apprêtait à repartir. Elle retourna de pleins grés sur le pont, pour attraper son cheval à son tour. Ils allaient repartir aussi vite apparemment. Aussi bien, s’éloigner de ce charognard qui ne faisait que la mater et de cette immense mer qui la rejetait.

Elle sourit à Xandrya pour lui démontrer qu’elle allait beaucoup avant de monter en selle, prête pour la suite des évènements. Vicious semblait suivre d’un pas nonchalant comme toujours. Celui là avait surement des tonnes de personnalités mais d’être aussi reculer en soit… il devait cacher des souvenirs terrifiant. Ils débarquèrent du bateau, les montures résonnant sur le bois fragile du parquet.
La troupe s’évanouissait sur la plage déjà, la chef en tête de liste, ses acolytes toujours dans son dos. Une jeune femme se fit même renversée au passage de la petite meute. Ils ne s’arrêtent pas pour autant. Peut importait la vie d’une femme seule. Chose plus urgente à régler. Et ce qui serait rapidement fait, la rapporterait plus rapidement dans un lieu plus propice à son propre bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 615
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 3 - Dieppe >>>> Le port de Dieppe (l'arrivée)   Sam 3 Sep - 21:33

OLD NICK

Comme des nains, ils naviguaient comme des nains. Aucune idée comment ils avaient pas défoncé ou le quai ou un autre bateau. Ca devait pas être des pros de la navigue. Toujoues est-il qu’il s’accostèrent sans encombre et Old’nick ne se tenait plus. Qui dit port dit bars et qui dit bars dit bibine. Sa cabine était peuplée d’innombrables rats et furets sans parler de ses araignées qui lui grimpaient sur tout le corps. Avec l’expérience il avait appris à dominer sa peur de ces monstres qu’il savait imaginaires, issus du manque d’alcool qui le torpillait depuis deux ou trois jours. D’une main tremblante il essuya son front couvert de sueur et se dirigea vers la Rousse en évitant soigneusement de croiser la perfide jeunette qui semblait encore et toujours lui en vouloir pour une malheureuse main au paquet.

D’une voix bredouillante il lui demanda

On est où ici ?

D’après les falaises ils étaient d’un côté ou de l’autre de la Manche. Il espérait simplement être du bon côté. De celui où les tavernes étaient des pubs et ou la gnole du Whisky. Mais peu importait le flacon finalement.
Au lieu de lui répondre la donzelle le prend plus ou moins fermement par le bras et l’emmène vers sa cabine. C’était pas trop de celle là qu’il avait envie mais c’est connu, faute de blondes on farce des rousses. Mais serait-il en état pour l’honorer dignement là était toute la question.
Il déchanta vite lorsqu’il se rendit compte que point de question du tout il y avait. Il se retrouva tout bonnement mis aux arrêts de rigueur dans ses quartiers. Et claquemuré par des caisses.

Roussette !!! Rascasse !!! Torpille !!! Murène !!!

Il hurla de tout ce que son pauvre souffle lui permettait, qualifiant la saleté de tous les noms d’oiseau qui lui passaient par la tête. Elle lui avait promis de lui ramener de quoi le satisfaire. Mais rien n’était moins sur et si ça continuait de la sorte, les rats, furets et araignées auraient raison du peu de vie qui lui restait dans les veines.
Il s’affala le long du mur et se mit à sangloter comme un gamin implorant. Sans succès évidement.


_____________________________________________________________________________________

NORTIMEER

norti,tout sourire,regardat l'incandescente enfermer l'ivrogne en manque dans sa cabine avant quelle ne fille escortée de ses deux accolites,le souriant et la maladoune.....ils démarèrent au triple galot se faisant par la force des choses un large passage sur le quai...
norti se tourna vers maki:
bon a nous maintenant ,l'ami,qu'en est il de notre besogne? il me tarde d'ouvrir la boite a giffles,mes mains on besoin de faire autre choses que de tirrer des bordées et du cordage.....que fait on?


_____________________________________________________________________________________

MAKIAVEL

Le trio s'était éloigné , il ne restait qu'eux deux sur le pont ...
Le capitaine pouvait bien s'époumoner , cela n'y changerait rien pour le moment . Mak regarda son compagnon , ricana un instant a ses mots ...

Ah ah ah ! Restes donc tranquille et ranges ta boite !
Je ne pense pas que nous en aurons besoin ici .


Regardant le quai , il reconnut une silhouette au loin , qui se rapprochait ... on dirait Kam , serait - elle revenue ? Il allait le savoir ...

Allez mon Norti ! Laissons les canassons ici pour l'instant , et rejoignions l' " Alambic " , on repassera plus tard les récupérer ainsi que délester un peu ce rafiot . Il doit bien y avoir deux trois bricoles intéressantes a bord .
Allons y , je dois y retrouver une amie .


La passerelle franchie , les deux compères se dirigent maintenant en direction de la jeune femme , qui de loin , ressemble étrangement a "la pie " ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 3 - Dieppe >>>> Le port de Dieppe (l'arrivée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
3 - Dieppe >>>> Le port de Dieppe (l'arrivée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [A Valider] Port-Guyet
» Dans le port d'Amsterdam ...
» Is it necesary open any port in my Internet router?
» [Loi] statut juridique de la noblesse et du port de titre
» [PB]Dedouanement au port du havre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan de La Main Noire (Renaissance) :: L'Enceinte (lecture publique + accès membres) :: La Bibliothèque :: Les exploits extérieurs avant l'incendie du manoir (2007-2008) :: Mission à Dieppe (2008)-
Sauter vers: