Le Clan de La Main Noire (Renaissance)

Le Clan de La Main Noire (Renaissance)

Repaire des membres du Clan de la Main Noire liés aux Royaumes Renaissants.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 2B >>> Départ pour la mission à Dieppe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 643
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: 2B >>> Départ pour la mission à Dieppe   Ven 2 Sep - 0:11

XANDRYA

Enfin elles étaient entrées dans Carcassonne, Xandrya ralentit alors sa monture, nul besoin de se faire remarquer plus que de raison, deux cavalières abondamment chargées et armées jusqu'aux dents, m^me si nombres d'armes n'étaient pas visibles, ça attirairerait bien assez de regard.
D'un signe de tête, la flamboyante indiqua à Raven de ralentir elle aussi sa cadence et de venir se poster à ses cotés.
Une fois sa comparse blonde à sa hauteur, elle lui parla d'une voix feutrée pour lui expliquer le suite des événements.

Bon je t'expliques pourquoi on vient là, on récupère un de ceux qui sont là et Bouzi ramène les autres au Manoir, ils seraient trois apparement.
On traine pas, on a pas le temps.


L'enseigne en bois sculpté de l'auberge se dessina enfin dans la pénombre du soir tombant, pas besoin de lire, Xandrya savait très exactement où elle se trouvait.
Entrant dans la grange attenante, elle descend du dos de Nyx et l'attache lui laissant de quoi boire et manger sans lui oter pour autant son arnachement.

Par acquis de conscience, elle sortit le parchemin et en lu les principaux ordres ainsi que le nom des personnes qu'elle devait trouver là.
Elle remarqua que le cheval de Bouziguot n'était pas là mais n'en dis rien.
Se tournant vers sa compagne de voyage, elle s'adressa à elle dans un sourire.

On y va !!!

Sans attendre, la rouquine se dirigea vers l'entrée de l'auberge poussant la porte sans délai.
Introduite dans l'établissement, lieu de ralliement du clan, elle hausse un sourcil, un sourire amusé sur les lèvres en chuchottant à Raven.

M'est avis que nos trois "amis" sont là-bas.

Deux hommes et une femme étaient en posture de combat, ce qui correspondait exactement à la description du velin, une femme au regard sombre, assez belle, un homme en cape et l'autre en bure rouge, tout trois occupés à s'étriper.
Heureusement qu'elle n'en emmenait qu'un des trois, pas besoin de querelles pour ce qu'ils avaient à faire.
Une jeune fille se délectait de la scène en buvant son verre, jolie aussi, deux hommes dans le fond de la taverne, le reperage était fait, mais pas de Bouzi en vue, pas la moindre trace.

Il a fuit, je m'en doutais, mais je comprend pas... oh peu importe !!!

Lentement, son bras savamment orné, Xandrya s'approche du groupe en posture rocambolesque, au vu de sa présence ici, et se place près de la jeunette au comptoir, posant ses coudes sur le bois du bar derrière elle, relevant son pied contre, s'adressant aux trois affairés à se menacer de leurs lames respectives.

Alors, on s'amuse en attendant qu'on viennent vous chercher ?
Pas bien intelligent ça !!!
La tavernière se planque où ?
Je boirais bien quelque chose vite fait moi, pas vous ? Histoire de vous calmer un peu les trois !!!


Haussant le sourcil, questionnant du regard, Xandrya attendit de voir si ils avaient compris que c'était elle qui venait pour eux.


_______________________________________________________________________

ZAGELLE

Zagelle avait réussi à se libérer pour la fin de l'après midi. Elle qui s'était promis de refaire des permanences régulières dans la taverne municipale y avait à peine mis les pieds depuis le début de son mandat de maire. Déja quatre jours ? Ou seulement quatre jours ?
Heureusement, Superdan l'aidait encore beaucoup à reprendre ses marques... Zagelle se souvenait de loin du travail de maire qu'elle avait effectué il y a longtemps maintenant, mais de là à remettre ces acquis en pratique... Le fossé était grand, mais elle n'avait que peu de temps pour le combler...

Enfin, ce soir là, il n'était pas question de mairie, mais de taverne. L'une d'entre elles lui était inconnue, elle n'y avait jamais mis les pieds, ne connaissait pas les propriétaires. Et aucun de ses amis non plus. Cela suffit à aviver sa curiosité et après une courte promenade dans la ville, elle poussa la porte de l'auberge des promeneurs de Carcassonne...

Quelques instants pour observer les lieux et les gens, et Zagelle se demanda ce qu'elle faisait ici... Enfin, elle s'approcha du comptoir, et lança à la ronde un "bonjour" sonore.


_______________________________________________________________________

RAVEN

Le boisé traversé, les grilles du Manoir passées depuis un moment, la ville était près. Xandrya ralenti la cadence. Un coup de tête vers elle, Raven tira sur les rênes du cheval pour suivre le mouvement de sa soeur d'armes. Elle lui divulgua enfin quelques informations sur les évènements à venir brisant le silence mais sommairement puisque sa voix ne se fit entendre que par elle.

Une personne à prendre sur les trois. Pourquoi simplement une ?Elle devait sûrement avoir une particularité quelconque alors. Elle hocha la tête en direction de sa cheftaine lui démontrant qu'elle avait compris. Leur camarade devrait déjà y être alors pour prendre en charge les deux autres.

Les deux jeunes femmes rentraient dans l'étable altante à une taverne. Raven n'avait jamais mis les pieds ici auparavant. La nuit tombait rapidement, ils voyagerait dans la noirceur très prochainement. Elle espérait qu'ils ne traîneraient pas trop ici. Xandrya lisait quelques instructions sur son parchemin laissant Raven attachée sa jument. Elle se retrouva à ses cotés rapidement. L'air anxieux de la belle fit naître un sourire sur les lèvres de Raven. La rousse rangea le papier et lui sourit en retour disant que c'était le moment. Les deux femmes traversèrent le chemin qui les menaient à la taverne

Deux hommes et une femme se faisaient querelle, une autre, beaucoup plus jeune, une vraie gamine, buvait les regardant faire sans pas de réel intérêt au premier coup d'oeil. L'âge légal de boisson ne devait sûrement pas exister dans cet établissement pour donner à boire à une enfant, quoique fallait se méfier. La blonde sourit aux paroles de Xandrya

Oui on est pas sorti d'ici si c'est eux...

Une remarque qui allait pour leur compagnon pas encore arrivé laissa Raven perplexe. Il n'était pas là effectivement, ils feraient quoi des deux autres dans ce cas ?

Xand ?

Déjà la mignonne était partie à la rencontre de la gamine au comptoir. Elle la suivi restant sur ses gardes tout en regardant les trois autres à leurs cotés. Un d'eux, celui au sol, avait un teint basané, elle ne puis s'empêcher de lui sourire chaleureusement voyant la posture dans laquelle il se trouvait. Elle aurait pu l'aider mais cette dispute ne la regardait pas le moins du monde. Elle n'interviendrait nullement.


_______________________________________________________________________

PULO LE BLANC

Pulo était en train de se relever, profitant de l'inatention de son agresseur et de l'entrée de deux femmes dans l'auberge pour reprendre une posture stable afin de pouvoir riposter si Vicious tentait à nouveau de l'attaquer.

La sulfureuse rouquine s'approcha de suite tandis que la jolie blonde regardait la scène un sourire au coin des lèvres tandis que Pulo se relevait comme il pouvait, sans doute un rien moqueuse vu la posture dans laquelle il se trouvait à ce moment là.

Ils pointaient maintenant tous deux leurs armes ainsi que la patronne qui elle, souhaitait mettre fin à cette bagarre. Les deux femmes s'approchèrent d'un pas sur et décidé. La rouquine s'accouda au comptoir à coté de sa soeur avant de leur adresser la parole.


Citation :Alors, on s'amuse en attendant qu'on viennent vous chercher ?
Pas bien intelligent ça !!!
La tavernière se planque où ?
Je boirais bien quelque chose vite fait moi, pas vous ? Histoire de vous calmer un peu les trois !!!
Pulo baissa sa garde, son adversaire semblait être figé sur place, la menace semblait passée. Peny lui avait dit qu'il leur fallait attendre ici, ce n'était sans doute pas par hasard si la rouquine s'adressait à eux de la sorte. Il rengaina son arme et s'approcha du comptoir, préférant la perspective de se rincer la gorge plutot que de se bagarrer puérilement.

Je suis toujours partant pour boire un verre moi.. surtout en charmante compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 643
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 2B >>> Départ pour la mission à Dieppe   Ven 2 Sep - 0:11

PENY

La bataille semble se taire
Les deux ne bougent pas toujours par contre
La belle lève les yeux au ciel
Deux nouvelles venues
Une magnifique rousse ornée d'un anneau à ses lèvres
Sensualité, force et assurance émane d'elle
Quand à la blonde, une douceur en profondeur
Un coté angélique aussi intense
Presque trop apparent même
Que viennent faire ces deux jeunes demoiselles en ces lieux ?
Une question qui trouvera lucidité rapidement sûrement
La première vient s'installer à ces cotés
Peny la regard de haut en bas lentement
Elle veut un verre
Rien d'alarmant jusque là puisque aux dernières nouvelle c'était une taverne
Bien que les deux zigotos prenaient plutôt cela pour un arène en ce moment


Hum... La tavernière est là.

Un doigt désigne la femme qui tentait de séparer les deux autres affamés de vengeance
Son '' Poutou'' semble calmé, heureusement
Il a l'air d'aller assez bien même malgré la chute
Un sourire moqueur traverse les lèvres fines de la soeur pour son frère
L'encapuchonné est réellement pas mal... pas mal du tout..
Elle n'aurait pas hésité à le tuer si un seul cheveux manquait à Pulo cependant
Elle tend toujours la bouteille à son frère

De passage simplement ?


Ces deux dames étaient soit des promeneuses
Soit elles étaient là pour eux
Peny essayait de se montrer courtoise pour l'instant
Tout dépendrait de leur réponse à venir pour la suite
Cette question leurs était destinée
Elle sonda la rouquine attendant la réponse


_______________________________________________________________________

VICIOUS

Il appréciait ce moment, voyant le regard de cet homme sous sa lame, la colère au fond des yeux ou du moins ce qui s’apparentait à de la colère.
L’espace d’un instant il voulait lui trancher la gorge et qu’importe les conséquences de sa sœur ou du reste d’ailleurs, cela accélérerait sûrement son désir…
Malheureusement une trouble fête vint s’interposer entre eux.
Son regard se posa sur l’arme, suivant la lame qui pointait entre les deux hommes.
Ne reconnaissant pas la voix de la peste et soeur du ver de terre sous son genou, son regard intrigué s’arrêta sur ses yeux au regard si particuliers.
La tavernière en personne…
Impossible d’égorger quelqu’un dans les règles, sans que quelqu’un se mette sur son chemin.
Déjà à la cour des miracles, il avait eu affaire à ses samaritains et autres inconscients de la lame…
Elle semblait au moins sur d’elle et c’est avec une voix autoritaire qu’elle donna les directives à suivre.
Ne jamais donner d’ordre…
Son regard sans vie se posa l’espace d’un instant sur cette femme téméraire et inconsciente, il en avait cure de ce qu’elle disait en faite et rien ne pouvait l’arrêter.
Une envie de lui planter sa dague dans la cuisse pour commencer, avant de lui trancher la carotide.
Aucune pitié pour personne et il espérait bien recevoir le même traitement en retour.
Son regard se posa à nouveau sur le samaritain, la lame contre sa gorge près à maculer le sol de son sang de bâtard…
Une voix plus loin près du comptoir se fit entendre.
La peste et son arrogance habituelle, viendra un jour où elle comprendra le respect de ses aînés, une question de temps, elle ne perdait rien pour attendre et très bientôt elle se tiendrait tranquille…
Son regard toujours sur Pulo, ses yeux se plissent doucement, le sondant de toute son âme pour ne rien perdre au spectacle et le voila qui parle de règle à suivre.
S’il était moins dépressif, il éclaterait d’un rire moqueur à son encontre, il n’avait toujours rien compris…

Les règles? Elles ne sont pas faite pour moi et t’inquiètes la larve, une fois égorgé, je répondrai de mon geste, c’est pas avec ça que tu vas t’en sortir crois moi. Gardes ta salive et fais tes prières si tu crois en ce Dieu de pacotilles que les tiens vénèrent. Dis adieu à ta sœur !!!!!!

La garce continuait à l’arrière de tenter de calmer sans frère et de sa fierté mal placée, comme s’il fallait en plus respecter cet incapable.
Il n’avait que mépris pour la plupart des gens, de plus cet homme n’avait aucune fougue en lui, aucune rage de vivre.
Un simple mortel incapable de se défendre tout seul, voila ce qu’il était à ses yeux.
Son salut ne viendra pas de lui il fallait croire.
Des deux, la sœur reste la plus intéressante et surtout la plus dangereuse…
Elle savait rendre fou son adversaire par ses propos acide et se défendre avec son caractère impulsif et inconscient de gamine, plus de cran que cet homme pitoyable.
Son regard d’émeraude se perdait l’espace d’un instant, quand un bruit de grincement arriva à ses oreilles.
La tête légèrement tournée, attendant de voir ses prochaines victimes, il était à l’affût de la moindre personne à tester, jauger et se mesurer à lui, une envie impossible à refréner.
Un besoin vital…
Une femme bien innocente sans arme qui plus est, une paysanne de Narbonne, inintéressante à ses yeux.
Quelque instant après, suivit par une femme au cheveux de feu, flamboyant et avec un certain charme dans le regard, une sorte de provocation se dégageait d’elle.
Une jeune femme blonde l’accompagnait, qui paraissait si innocente et fragile que l’on pouvait se demander se qu’elle faisait en compagnie de la rouquine.
Arrivant à l’intérieur, elle semblait s’adresser à eux.
Ses yeux posés sur les nouvelles arrivantes, Pulo en profita pour ce relever de sa position quelque peu humiliante, surtout pour un homme devant une femme.
Il se releva lentement à son tour, regardant les deux femmes s’approcher du comptoir commandant à boire et engageant la conversation avec Peny.
Poutou faisait déjà le joli cœur à peine le premier mot prononcer dans sa bouche…
Décidément plus apte à compter fleurette avec les demoiselle jeune et fragile.
Quand à lui, il ressentait quelque chose sur ces dames, un instinct qui après tant d’années ne se trompait que rarement, du moins au premier regard, le reste viendra avec leurs prochaines réactions.
Sa lame dans ses mais, ses émeraudes passant sur celui de la tavernière qui devait sembler se sentir forte d’avoir parvenu à les séparer.
Elle avait maintenant de quoi faire avec ses nouvelles arrivantes.
Il s’approcha doucement d’elles, sondant leur regard, la jeune paraissait bien inoffensive, son attention porté par cette femme qui avait tant d’assurance dans le regard et dans ses actes.
Il avait l’air d’être le seul à ne pas apprécier la façon qu’avait cette étrangère de les qualifier de la sorte, certains étaient mort pour moins que ça…

Vous me semblez bien impertinente pour quelqu’un qui vient d’arrêter une exécution qui allait se passer dans les règles de l’art… Qui êtes vous et qu’est ce qui vous donne le droit de nous parler ainsi ? Une envie de prendre sa place peut être ? Je vois bien le grain de votre peau affronter l’éclat de l’acier de ma lame…

Cherchant à faire connaissance amicalement avant de voir sa réaction, sa dague encore en main, cachée par le pan de sa bure qui le recouvrait.
La voix avait était sans accueille particulier, résonnant d’un ton morne et sans exclamation aucune.
Un regard glacial à leur encontre, contrairement à la famille qui le suivait depuis un moment déjà et qui semblait prêt à s’acoquiner à la nouvelle vermine du bar.


_______________________________________________________________________

XANDRYA

Xandrya esquissa un sourire amusé quand le jeunette lui répondit que la tavernière était celle qu'elle avait pris pour la femme qu'elle devait récuperer ici.

Et bah elle a du caractère la demoiselle !!!

Ca ne changeait pas des masses de l'ancienne tavernière mais en plus péchue en fait, tout le monde calma le jeu se redressant tour à tour en s'interessant à elle chacun à leur facon.
La gamine, qui devait pas être plus vieille que la puce, entama la ptemière la discussion, comme si elle savait "qui" elle était ce qui lui paraissait assez etonnant en soi.
Une jeune femme entra dans la taverne se radinant au comptoir dans un bonjour général auquel la flamboyante répondit d'un hochement de tête.
Pas le temps de répondre que l'homme en cape s'approche d'elle avec un sourire enjoleur, acceptant le verre offert usant dune technique d'approche déjà éprouvée.

Oui de passage, je recupere quelqu'un et je repars avec ma comparse.
Merci du compliment, mais remballes, pas le temps pour la bagatelle...
avait-elle lancé rapidement à l'un et à l'autre en guettant du coin de l'oeil l'homme en rouge.

Il semblait mécontent d'avoir été dérangé de la sorte et la jaugeait sans s'en cacher avant de s'adresser à elle, d'une voix neutre et indifférente, contrairement à ce qu'exprimait le regard froid de l'inconnu.
Xandrya fronça les sourcils aux paroles de l'encapuchonné, un sourire narquois se dessinant sur son visage quand il evoqua sa peau et le froid de sa lame.
Lentement elle jete un oeil à Raven qui se tient en retrait et lui fait un clin d'oeil, puis retourne son attention sur le mysterieux en bure se demandant où se trouve la dague qu'elle ne lui a pas vu rengainer.
Doucement, elle ramène a vue de quiconque l'aurait occulté, le bijou de ferronerie, le scorpion croché à son bras avant de s'adresser à l'étranger.



La flamboyante n'aimait que modérement l'arrogance nonchalante de l'encapuchonné et elle comptait bien le lui faire savoir.

Qui je suis tu le sauras bien assez vite !!!
Par contre toi avec ma chance habituelle tu dois être Vicious à n'en pas douter, me trompes-je ?


Se tournant vite fait vers les deux autres, elle continua.

Et vous Pulo et Peny je suppose.

Attendant confirmation avant de donner de plus amples explications sur qui elle était, elle se saisit de la bouteille que Peny tendait Pulo et s'en envoya une rasade, elle avait bu son coup et était prête à repartir sur le champ, mais il lui fallait regler un dernier contretemps une fois qu'elle saurait qui était qui.
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 643
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 2B >>> Départ pour la mission à Dieppe   Ven 2 Sep - 0:12

VICIOUS

Le samaritain n’eut même pas le temps de continuer sa pitoyable manœuvre de séduction que la rougeoyante l’avait remit en place.
Une femme au caractère fort, voilà qui devenait très intéressant.
Elle soutien son regard et son sourire semble indiquer un certain mépris lorsqu’il la menace, une grave erreur qu’elle allait apprendre à ses dépends.
Elle sortie ensuite une arme originale, un morceau de métal sculpté ayant la forme d’un scorpion et fixé sur l’avant bras.
Voilà bien une arme bien étrange et curieuse, est elle maniable et dangereuse ?
Cela, il le sera très bientôt…
Elle semblait les connaître en plus, en voila une surprise, peu importe qu’elle soit sorcière ou devin cela ne changera rien à l’issue inéluctable qu’allait prendre les choses dans un instant.

Mon nom importe peu, mais si tu tiens à mettre un patronyme sur le visage de la faucheuse, je suis Vicious… Peu m’importe d’où tu tiens cette information, tu en sais déjà trop pour ma part…
Si tu crois m’impressionner avec ton bracelet tu te trompes. Je suis curieux de voir ce que tu vas faire contre une arme de longue portée avec tes pinces de scorpions.

Deux épées fixées de part et d’autre de sa taille, l’un longue l’autre courte, afin de parer à toute éventualité.
Il devait montrer sa rapidité et profiter de l’endroit fermé de la taverne.
Dans un glissement aigu, une lame courte sortie de son fourreau.
Son regard toujours sur la fougueuse au bracelet de scorpions.

Peut être pas originale, mais toujours aussi efficace. Si tu ne me dis pas immédiatement ce que tu fais la et qui t’a parlé de moi, tu vas devoir montrer ce que vaux ta fanfreluche à ton poignet. Je suis curieux de voir comment tu t’en sers…

Une espionne assurément, il en avait horreur ou un assassin mandaté par un couard incapable de faire le travail lui-même.
Si tel est le cas, il allait pouvoir voir ce qu’elle avait dans le ventre.
Etait ce un genre ou savait elle vraiment se défendre…
Une envie irrépressible de la mettre au défi le parcourait.
Ses yeux ne la quittaient plus, deux émeraudes luisantes d’impatience regardaient cette femme à l’arme curieuse.

Parles ou défends toi…

En position de garde relevant son épée courte et sa dague dans l’autre main, un tel adversaire ne se rencontrait pas tous les jours, il devait en savoir plus sur elle.
Un sentiment qu’il avait sur elle, un grand talent de guerrière et qu’elle avait du occire nombres d’hommes dans sa vie.
Une femme à la hauteur, juste à coté de lui…
Enfin…

_______________________________________________________________________

ZELIA

L'homme au regard envoutant ne semblait pas apprécier l'intervention de la tavernière, pas plus que celui qui se trouvait en facheuse posture, ah ces hommes et leur fierté, heureusement Ténèbre n'avait jamais été comme ça, elle se demandait d'ailleurs où il pouvait bien être depuis leur dernière bataille ensemble à Dieppe.
La femme au comptoir se moquait de la situation tandis que Zélia ne relachait pas l'attention sur les deux auprès d'elle, à peine un mouvement du regard quand trois femmes entrèrent dans la taverne successivement.
Trois styles bien différents, deux blondes, une ingénue et une autre plus banale ainsi qu'une rouquine à l'assurance déconcertante qui s'installa auprès de la meilleure ennemie de l'encapuchonné.
Observant la scène elle demanda la tavernière de l'auberge ce qui fit redresser la tête à la vagabonde spéciale nouvellement tenancière de cette taverne.

Les deux hommes s'étaient séparés, Zélia suivit le mouvement retournant derrière son comptoir après que la jeunette l'ai indiqué du doigt à la rouquine qui s'adressait déjà aux trois "clients" de l'auberge, ce qui lui valut les fougues de l'homme à la cape rouge.
Déjà il sortait de nouveau les armes sans savoir qui était en face de lui, alors qu'elle arborait une arme peu commune dont Zélia pouvait voir de là où elle se trouvait que le tranchant n'avait rien d'une plaisanterie.

C'est pas vrai, il s'arrete jamais celui là.

Le fait que la rouquine connaisse son nom le mettait en rogne et il la provoquait ouvertement, la nouvellement tavernière décida d'ignorer son attitude et sortit verres et liqueur de prune pour tous laissant couler ce qui se passait devant elle, elle arrivait tout juste à Carca et même si l'envie de meutre était bien présente, l'assouvissement n'était pas envisageable.


_______________________________________________________________________

XANDRYA

La flamboyante repris une rasade de liqueur de prune, attendant en soupirant l'air blasé que le dénommé Vicious en est fini de blablater à tort et à travers.
Tournant la tête l'écoutant tout de même d'une oreille distraite, elle fit un clin d'oeil à Raven histoire de lui confirmer qu'effectivement ça risquait de prendre plus de temps que prévu de sortir d'ici.
Redirigeant son regard vers le prétentieux, elle attendit qu'il ait terminé de parler, posant son pied au sol mais restant accoudée au comptoir.

Bordel, pourvu qu'il parle pas tant en action sinon on va vite se retrouver à deux sur ce coup, y va se faire crever en un rien de temps ce cretin... songeait-elle en fronçant les sourcils lasse de ce discours à la noix qui n'en finissait pas.

Le regard pas forcément aimable, vu qu'elle avait franchement autre chose à foutre que de l'écouter, elle s'adressa à Vicious sur un ton ferme et un chouilla agacé et moqueur.

Ca y est ??? T'as fini ton laïus ??? Je peux en placer une ???
Je connais ton nom parce que celui que t'ai venu trouvé ici m'a envoyé MOI pour vous donner vos instructions à vous trois.
Toi, monsieur "La Faucheuse prétentieuse", pas de bol tu pars avec moi et ma comparse.
Juste pour le coté pratique Xandrya et Raven, après tu te demerdes à trouver qui est qui !!!


Un sourire perfide naquit alors sur son visage, en affichant un regard tout autant satisfait en utilisant une voix plus chuchottée.

Ah oui j'oubliais... un détail de rien qui va surement te faire hurler de plaisir... "tu" seras sous "mes" ordres...
Alors heureux j'espères !!!
acheva t-elle dans un clin d'oeil qui avait tout de jubilatoire pour elle et d'insoutenable pour lui sans aucun doute.

Laissant de coté le fou furieux laconique, elle se tourna vers Peny et Pulo, en faisant une moue pensive puis s'adressa à eux.

Bon vous deux vous retournez au Manoir, le hic c'est qu'il faut que je vois comment, celui qui devait vous y emmenez est pas là !!!

Faisant claquer sa langue contre son palais, elle se tourne vers la tavernière, si elle tenait cette auberge c'est qu'elle était de mèche avec le clan, même si elle avait changé depuis sa dernière venue.

Dis voir t'as du temps pour les conduire là-bas ? Tu dois bien savoir où c'est non ?


_______________________________________________________________________

VICIOUS

Le mépris qu’il lui inspirait son être se lisait en elle avec une grande facilité, tel un livre ouvert.
Son ton de voix arrogant et narquois ne le laissait pas indifférent, comment une femme pouvait lui parler ainsi de la sorte.
Elle n’avait que ses propos acides et rien d’autre à sa portée, une femme fragile et incapable de se battre, une vipère avec son venin et rien d’autre.
Un pauvre animal sans défense dans un monde de brute, sera bientôt dévoré par la force bestiale du monde des royaumes.
Refusant sa provocation, elle lui détournait le regard, indifférente.
De l’esbroufe et rien d’autre, un bijou plus qu’une arme son morceau de métal, simplement bon à impressionner les paysans de Carcassonne.
Malheureusement pour elle, ce n’était pas son cas.
Il n’en avait rien à faire de ça mission, des directives et encore moins de l’autre, il voulait savoir qui elle était en elle, son âme torturait et le fond le plus obscure de sa personne.
La voila qui jouait les indifférentes à ses injonctions, rien de telle pour le mettre hors de lui.
Son regard continuait à la dévisageait, froid, glaciale comme la mort.
Rien à faire de leur nom, avec qui il allait partager la route, il ne faisait cela que pour son salut et personne d’autre.
Il avait déjà dut supporter les deux autres en plus à nouveau deux femmes, il allait bientôt faire un génocide dans cette région afin de calmer son esprit tourmenté…
Son corps bouillonnait en son intérieur par ses propos acerbes et au combien humiliant.
Il n’allait sûrement pas laisser passer cela en aucune manière, la voila qui tourne la tête s’adressant à ses compagnons de fortune faisant mine de l’ignorer.
Sa lame vient s’abattre entre ses soi disant amis et la femme coquette plus que guerrière.
La lame frappa avec violence le chêne du comptoir dans un bruit sourd juste devant son visage.
Son regard fixait sur elle, la haine se sentait en lui, cette garce n’allait sûrement pas s’en ressortir indemne de cet endroit, avec ou sans bijou inutile.
La haine le dirigeait complètement, il devait la voir en rage, voir son mauvais coté et savoir ce qu’elle valait, il ne pouvait en être autrement.

Et toi la grande gueule…J’ai pas fini avec toi. Tu refuses le combat… Tu n’es qu’une simple lâche, hors de question de me laisser traîner droit au suicide avec une incompétente. Tu es même pas capable de relever un simple défi, tu trembles dans tes beaux atours de femme provocante et tu crois en rechaper… Prends garde à toi… Je surveillerai mes arrières personnellement dans ce cas.

La simple idée de la voir diriger le rendait fou furieux, qui était elle pour cela, il fallait qu’elle le tue avant pour lui montrer sa force ou bien ne rien tenter et rester à sa broderie d’âme sensible.
Il retira sa lame de devant la lâche, approchant son visage au plus près d’elle.
Sa respiration oppressante et bestiale, une envie de meurtre le parcourait de tout son corps.
Ses émeraudes cristallines luisaient d’une rage peu commune, la seule à part la peste à avoir réussi à le mettre dans un tel état.
Presque le même que cette nuit ou…
Il retira son arme de devant la poule et se retira de cet endroit poussant violemment au passage la rouquine et la blonde qui n’avait pas dit mot depuis son arrivée.
La porte claqua bruyamment derrière lui préférant attendre dehors pour se calmer et mettre en place un stratagème qui lui permettra de la rendre vulnérable.
S’il fallait qu’il la suive pour un jour se mesurer à elle soit…
Il ne lui laissera aucune chance et lui fera ravaler ses effronteries très prochainement.
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 643
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 2B >>> Départ pour la mission à Dieppe   Ven 2 Sep - 0:12

RAVEN

Raven était restée en retrait. Xandrya avait le chic pour attirer la sympathie. Elle regardait tout autour, prête à la défendre si tel était le besoin . L'homme qui venait de se relever lui semblait inoffensif, la gamine pareillement, la tavernière... qu'en dire ? Une tavernière tout simplement ! L'homme à la capuche beaucoup plus colérique. A croire que celui là leur poserait certainement des problèmes éventuellement.

Il défia l'autorité de Xandrya. La blonde ne pu s'empêcher de sourire devant se geste. Les ennuis allaient fondrent durant ce voyage, elle en était certaine. Le voilà qu'il abat sa lame dans le comptoir maintenant. Impulsif qui plus est. L'oiseau soupira lorsque ce dernier sorti non pas sans la bousculer au passage. C'était une manie décidément chez les gens de faire comme si elle n'était pas là. Elle laissa tomber pour cette fois, il finirait bien par se calmer sinon elle s'en chargerait personnellement.

Elle retourna son attention plutôt aux autres qui allaient devoir retourner au manoir sans guide apparemment. Eux devaient partir pour ailleurs.

Xandrya ? On ferait pas mieux de se mettre en route ? La nuit tombe et on est pas rendu ...

Ce n'était qu'une suggestion mais elle ne voulait pas s'attarder ici pour rien. Elles venaient récupérer l'un des leurs, chose faite. Le reste n'était sûrement pas de tout repos . Ils voyageraient ensemble longuement et elle croyait, bien que Xandrya donnait les ordres, qu'ils avaient tous droit à leur opinion même si elle prenait la décision finale. Quand aux deux autres... si la tavernière ne pouvait s'occuper d'eux, elle pourrait toujours leur montrer la marche à suivre pour retrouver le manoir non ?

_______________________________________________________________________

PENY

La flamboyante répond à ses interrogations
Pulo veut boire un verre en charmante compagnie
Un soupir à fendre l'air mais tout de même heureuse de le voir oublier cet incident rapidement la fait sourire momentanément
La rousse lui vole la bouteille des mains
Son regard se fait mauvais mais la peste se tient tranquille ne sachant pas tout
Vicious s'en mêle
Il provoque la dame outrageusement
Les foudres ne tarderont pas à s'abattre encore
Qu'est ce qui lui prend à celui là...
Une bonne correction serait sûrement appropriée
Elle n'as pas le temps de lui la servir par contre
Le prénom de son compagnon sort
Elles les connaissent
Qui peuvent bien être ses deux femmes ?
Une envoyée les chercher à ce qu'elle comprend
L'encapuchonné les accompagne et eux vont au manoir
Séparée de son pire ennemi ?
Elle en jouie presque surnaturellement
Cependant la perspective de le voir mourir aux mains d'une autre la contente moins
Sa vengeance ne sera jamais assouvi de cette façon
Il plante son joujou dans le comptoir
Un petit monologue de menace et pars rageur
Elle adore le voir comme cela
Presque qu'excitant

Hey attend un peu cocotte... Tu l'amènes ? Rien à faire que tu m'en sépare... Un conseil... je lui ai juré que j'aurais sa peau un jour. S'il meurt entre temps je serais pas satisfaite de ne pas lui avoir ôté moi même le goût d'implorer la mort.Donc je te jure que tu m'auras rapidement dans tes pattes la mignonne si c'était le cas .... J'me suis fait comprendre j'espère.....


Elle lui reprend la bouteille des mains
Son regard est dur et froid
Ce ne son pas des menaces mais une promesse qu'elle tiendra coûte que coûte
Elle fini la liqueur avant de remettre la bouteille, maintenant vide sur bar
La blonde parle de sa douce voix à lui lever le coeur
Elles allaient partir
Bon débarras !
Mais eux ? Il était où ce foutu manoir et qu'est ce qui les y attendaient ?
Elle le saurait sûrement assez tôt....


_______________________________________________________________________

ZELIA

La tavernière esquissa un sourire quand la rouquine répondit à l'homme au regard envoutant, elle connaissait son nom, Zélia redressa la tête vivement en entendant le nom de Versus, mais se rendit compte qu'elle avait mal entendu, c'était Vicious.
Ténèbre lui manquait tant qu'elle avait cru entendre son nom, la rouquine qui apparement était plus ou moins la cheftaine s'adressa à elle pour emmener les deux autres au Manoir.
Zélia ne savait pas encore où il se situait même si Kittyna lui en avait parlé ayant apparement un arrangement et un "secret" avec le maitre des lieux, "un homme sophistiqué, raffiné et distingué" lui avait-elle dit.

C'était là l'occasion de pouvoir s'introduire là bas en douceur et pas comme une étrangère qui se pointe sans prevenir.
Alors qu'elle allait répondre à la rouquine, une lame s'abat s'incrustant dans le bois du bar.
Encore l'encapuchonné qui pique une crise de nerfs, Zélia regarde l'entaille dans son comptoir et soupire en fronçant les sourcils.

Y commence à sérieusement me courrir s'uis là !!!

Il sortait, bonne idée, la petite s'adressa à son tour quasi menaçante à la rouquine, profitant d'un instant de calme, Zélia en profite pour choper la rousse incendiaire.

Pas de soucis, juste ça fait un bail que je m'y suis pas pointée, y'avait quelqu'un qui y allait pour moi, vous pourriez me rafraichir la mémoire, c'était surtout Kittyna qui y allait.

Zélia espérait que le stratagème prenne, si la rousse connaissait Kittyna ça marcherait sinon...


_______________________________________________________________________

PULO LE BLANC

Alors que pulo pensait enfin boire une chopine tranquille, la rouquine attrapa la bouteille que sa soeur lui tendait et en but un gorgée. Vicious ne semblait pas apprécier l'arrivée des deux femmes et prenait la rouquine de haut, transportant sa rage vers elle à présent. Décidément, il ne savait pas se tenir, quelle rage habitait en lui pour vouloir ainsi défier tout le monde sur son chemin..

Une longue discussion venait de commencer, vicious la défiant, l'attaquant en paroles avant de planter sa lame dans le comptoir en bois pour ensuite sortir désireux de prendre l'air pour se calmer sans doute.
La rouquine reprit une rasade de la liqueur de prune avant d'annoncer la suite des évenements, vicious allait partir avec les deux femmes, tandis que pulo et sa soeur s'en iraient pour le manoir.

Quelqu'un devait les y emmener mais ne semblait pas être présent, la rouquine demanda alors à la tavernière si elle avait du temps pour le faire. Que de bonnes nouvelles pour pulo, il allait non seulement être débarassé de Vicious mais en plus la sombre propriétaire allait sans doute les accompagné vers leur nouvelle demeure.

Sa soeur par contre ne semblait pas apprécier de voir partir Vicious avec les deux femmes ce qui fit sourire pulo. Elle avait juré de lui oter la vie un jour et semblait ravie une fois de plus de le voir rager ainsi. Elle prit la bouteille hors des mains de la rousse et la fini pour la reposer sur le comptoir.

Une drôle d'impression s'empara de pulo, il se dit que rien ne serait plus jamais pareil, sa soeur avait changé et ne redeviendrait surement plus jamais comme avant, il allait devoir faire avec. Il s'en voulait d'être parti si longtemps de chez lui, n'ayant rien pu faire pour ses parents, ni pour sa soeur le fameux soir... maintenant il serait présent pour peny, sa seule famille et qu'importe le reste. Il ne savait pas vraiment ce qui l'attendait mais une chose était sure.. çà ne serait pas de tout repos !


_______________________________________________________________________

XANDRYA

Alors qu'elle s'adressait à la tavernière tentant de trouver quelqu'un pour remplacer Bouziguot dans la tache qui lui avait été dévolue, une lame vint s'écraser sur le comptoir entamant le bois, dirigeant ses yeux vers la lame sans pour autant bouger, elle resta stoïque sentant le souffle rageur de l'excité du bulbe car il s'agissait bien evidemment de lui, qui d'autre sinon...
Il commençait vraiment à lui courrir sur le haricot avec ses laius à deux écus qui s'enchainait sans discontinuer, les mots qui sortaient de la bouche du fou furieux faisait tout petit doucement bouillir le sang dans les veines de la flamboyante.
Ses machoires se crispaient de plus en plus, son regard bleuté noircissant au fur et à mesure que l'agacement s'emparait d'elle, au demeurant ce n'était ni le lieu, ni l'endroit et elle avait d'autres chats à fouetter pour pouvoir partir, ce que Raven lui rappella gentiment avec toute la douceur qui la caractérisait.

La flamboyante lui fit alors un clin d'oeil entendu en lui indiquant de suivre le rustre qui était déjà sorti après avoir pris soin de la bousculer fortement après s'être approché au plus près d'elle et avoir bousculer sa comparse aussi.

Toi mon p'tit père... j'en ai pas fini avec toi grogna t-elle intérieurement.

Alors que la tavernière lui indiquait que c'était tout à fait possible d'emmener Peny et Pulo avec quelques précisions, cette dernière s'adressa avec insolence à Xandrya, harguant que si quelqu'un devait tuer Vicious, elle se reservait cette primeur et que dans le cas contraire elle lui en ferait voir.
Un sourire amusé se dessina sur le visage de la flamboyante alors qu'un mouvement de gorge laissa echapper un soupir moqueur, la pointant du doigt elle lui dit calmement.

Laisse moi deux secondes et on en discute rapidement mistinguette

N'attendant aucun accord de la gamine, qui lui avait repris la bouteille vid, elle attira la tavernière de cote, lui expliquant qu'il y avait eu certains changements au manoir qu'elle ne s'en étonne pas et demande à voir qui de droit pour s'arranger avec lui, après quoi elle lui indiqua comment se rendre là bas.
en ayant terminé avec l'aubergiste, Xandrya revint à l'insolente en se plaçant face à elle la toisant du regard.

Bon "cocotte" !!!
Tes histoires de cul je m'en tamponnes le haricot, sado, maso ça te regarde !!!
Moi j'ai des ordres et en l'occurrence vous vous avez les miens, y'a rien de plus à entendre.
Ton "copain" si y revise pas son attitude rapidement y'a peu de chances que ce soit toi qui le truscide, je l'aurais zigouillé avant ne t'en déplaise.
Quand à t'avoir dans mes pattes ce sera de courte durée, tu seras peut-etre morte d'ici que je revienne.
Et moi, je me suis bien fait comprendre ma "mignonne" ????


Lui collant une pichenette sur le crane, elle se dirigea vers la sortie en regardant Raven levant les yeux au ciel pour lui montrer le coté risible de cette gosse qui se prenait pour une grande et l'embarqua au passage.
Arrivée à la porte, elle l'ouvrit demandant à Raven d'aller aux écuries qu'elle la suivrait de près, puis se tourna vers Pulo et Peny lançant avant de sortir.

Au moment vous suivez Zélia jusqu'au Manoir après vous verrez une fois là bas, mais je te conseille de fermer ton clapet mistinguette sinon tu feras pas long feu.

Sans attendre plus, elle referma la porte sur elle, esquissant un sourire quasi certaine d'entendre sous peu le bruit d'une dague qui se plantait dans le bois.
S'appretant à rejoindre la grange attenante, elle sentit sa présence derrière elle, et s'arreta sans se retourner.

C'est comme tu veux, soit t'as un cheval et je te conseille de le sceller rapidement, soit t'en as pas et tu prend un de ceux dans la grange y'en a toujours deux à nous en plus qui reste ici, soit tu cours à coté de nous...
Moi je te prend pas sur le mien et Raven non plus.
En tout cas tu te presses, parce qu'on part, maintenant !!!


Le ton était resté neutre comme elle l'aurait fait avec n'importe lequel des membres du clan, sans attendre, elle rejoignit Raven à l'écurie rudimentaire de l'auberge détacha Nyx, l'enfourchant après l'avoir sorti de la grange, attendant que ses deux compagnons de voyage soit prêt à la suivre.
Apercevant qu'ils étaient prets au départ, elle talonna franchement sa jument couleur feu et partit au galop direction un long voyage jusqu'à la prochaine étape.
Revenir en haut Aller en bas
La Main Noire
La Main Noire
avatar

Messages : 643
Localisation : Ici...
Etat d'esprit : Ca...
Désirs : Tortueux...

MessageSujet: Re: 2B >>> Départ pour la mission à Dieppe   Ven 2 Sep - 0:13

VICIOUS

Lui parler ainsi…
Cette garce ne perdait rien pour attendre…
Il venait de fermer la porte avec fracas, perdu dans sa colère et sa soif de sang.
Son corps bouillonnait intérieurement, son esprit imaginant les pires scénarios pour l’atteindre…
Se postant dans l’angle de la taverne, attendant de revoir sa proie.
La vipère réapparue devant lui, se dirigeant vers la grange suivit par la blonde innocente.
Elle semblait sentir ça présence et commença à donner ses directives sans poser un regard sur le sien.
Un ton neutre, mais s’il avait pus voir son visage, ses yeux auraient pu montrer cet agacement à son égard.
Il n’avait pas fait ce chemin à pieds, il venait de loin et son étalon se trouvait déjà harnaché non loin de la.
Un choix s’offrait à lui, les suivre ou en finir immédiatement avec elle.
L’espace d’un instant le doute l’envahit…
Il ne devait pas oublier les différentes raisons de sa présence.
Au delà de sa promesse, il avait accepté un marché...
Celui de servir, pour côtoyer les plus dangereux de tous par la suite et ainsi trouver son salut.
Devant se plier au dire de cette carotte et profiter de ce que cela apporterait.
Ses talents contre la rencontre d’autres hommes plus vils les que les autres.
Le temps sera sont allié dans ce cas, il aurait tout le loisir de se mesurer à elle…
Pour l’instant, avant d’accéder à cela certaine chose à faire dans ce cas, une obligation de les suivre pour honorer sa part de marché.
Il écouta donc et choisi de renfrogner sa haine envers elle avec mal.
Se dirigeant sans mot dire vers sa monture rageant intérieurement contre cette sorcière, les regardant se mettre en selle et se préparer au départ.
Les voila en place est prêtes au départ, un long voyage sûrement et qui allait réserver encore de nombreuses surprises…
Son regard sur l’arrogante la voyant partir, il n’avait plus le choix, la suivre et pouvoir en finir avec tout cela.
Le cheval partie au premier coup de renne suivant celui des deux femmes.
A peine arrivée le voila repartie sans avoir pu la voir…
Il reviendra bientôt…


_______________________________________________________________________

ZAGELLE

Quelle idée d'être entrée dans cette taverne ! Franchement, Zagelle regrettait de plus en plus chaque seconde passée ici... Elle n'avait pas vu tout d'abord en entrant l'altércation qui se déroulait au fond de l'auberge. S'interessant un peu ensuite à ce qui se passait, elle eut beaucoup de mal à comprendre toute l'affaire, mais cela semblait ne pas être irréprochable : les gens étaient armés, on discutait d'ordres, de meurtres... La première réaction de Zagelle aurait du être de quitter la taverne mais elle était hypnotisée par la scène. Des questions passaient dans sa tête : qui étaient réellement ces gens ? Elle commençait à les prendre pour des brigands, des tueurs, mais peut-on juger des gens sur quelques minutes dans une taverne ? Que faire : rester ici à écouter ou aller voir la maréchaussée de la ville pour en savoir plus sur ces gens ? Elle n'eut pas le temps de prendre une décision, le groupe partait... Elle se promit d'aller voir le lieutenant de la maréchaussée rapidement, et elle sortie de ce lieu qui décidément ne lui paraissait pas très accueillant... Sa prochaine étape était pour la taverne municipale...

_______________________________________________________________________

RAVEN

Raven était restée silencieuse longuement pendant que Xandrya proférait ses menaces à tout va. Une fois pour leur nouvel ami et ensuite pour la petite peste qui se prenait pour la nouvelle tigresse du coin. Un sourire presque sadique orna les lèvres de la blonde. Elle ne parlait que rarement pour rien dire. A quoi bon ouvrir la bouche comme cette impie de gamine pour laisse sous entendre des choses qu'elle ne pourrait jamais accomplir. Décidément, certaines fois, certaines personnes devraient se taire.

La fougeuse rouquine se raccorde à Raven, disant que c'était l'heure d'y aller. Elles sortent toutes les deux et voient Vicious qui les attend tentant de ce calmer. Elle ne lui adresse qu'un regard mais bienfaisant tout de même. Ils partent tous vers l'écurie.

Elle sent la tension monter d'un cran. Elle va jouer à l'arbitre durant cette mission elle le sent. Son tempérament calme sera sûrement le bienvenue pour éviter qu'ils s'entre-tuent tout les deux.

Xandrya donne le départ, Raven suit rapidement, le cavalier solitaire ne tard pas non plus. Une nouvelle destination les attends. Sûrement autre chose également mais elle n'en connaît pas encore la nature par contre....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 2B >>> Départ pour la mission à Dieppe   

Revenir en haut Aller en bas
 
2B >>> Départ pour la mission à Dieppe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Départ pour la Finlande!
» Mauvais départ pour Rayman Origins
» Départ pour Mexico
» Départ pour l'étranger
» Un nouveau départ pour le RP?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan de La Main Noire (Renaissance) :: L'Enceinte (lecture publique + accès membres) :: La Bibliothèque :: Les exploits extérieurs avant l'incendie du manoir (2007-2008) :: L'auberge des Promeneurs (2007)-
Sauter vers: